Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil

Résultats de recherche

Il y a 54 éléments qui correspondent à vos termes de recherche.
Filtrer les résultats
Type d'élément














Éléments créés depuis



Trier par pertinence · date (le plus récent en premier) · alphabétiquement
Le chômage, fatalité ou nécessité ?
Fiche de lecture de l'ouvrage "Le chômage, fatalité ou nécessité ?" de Pierre Cahuc et André Zylberberg. Les auteurs montrent que la mondialisation ou la finance ne peuvent seuls expliquer le taux de chômage et que c'est dans l'organisation différente des marchés du travail qu'il faut rechercher l'explication des écarts entre pays développés. Le livre démontre par ailleurs que nos connaissances sur le fonctionnement du marché du travail ont beaucoup progressé en vingt ans et que la difficulté pour mettre en oeuvre des politique d'emploi efficaces aujourd'hui passe par la sortie du monde des croyances pour entrer dans une logique d'évaluation sérieuse des politiques publiques.
Rattaché à Les fiches de lecture
Le salarié de la précarité. Les nouvelles formes de l'intégration professionnelle
Fiche de lecture de l'ouvrage "Le salarié de la précarité. Les nouvelles formes de l'intégration professionnelle" de Serge Paugam. L'auteur se donne pour objectif d'analyser les incidences de la précarisation du salariat sur les ressorts de l'intégration professionnelle.
Rattaché à Les fiches de lecture
Le travail, une sociologie contemporaine
Fiche de lecture de l'ouvrage "Le travail, une sociologie contemporaine" de Michel Lallement. La thèse centrale de l'auteur est que, dans le contexte contemporain de remise en cause apparente du travail, le travail, moteur et révélateur des mutations contemporaines, garde plus que jamais son rôle central d'institution sociale. Michel Lallement étaye cette position en dégageant quatre composantes du travail-institution, qui donnent une ligne directrice à l'analyse de la littérature foisonnante en sociologie du travail. Les principes de di-visions, d'individuation, d'intégration et de régulation largement inspirés de l'analyse durkheimienne structurent ainsi le travail comme forme sociale.
Rattaché à Les fiches de lecture
Les désordres du travail. Enquête sur le nouveau productivisme
Fiche de lecture de l'ouvrage "Les désordres du travail - Enquête sur le nouveau productivisme" de Philippe Askénazy. Contrairement à une idée reçue, la dégradation des conditions de travail ne s'explique que partiellement par une pression psychologique accrue. Pour l'auteur elle est bien davantage le fruit du nouveau productivisme qui a présidé, depuis une vingtaine d'années, à la réorganisation des entreprises et à la désorganisation du travail. Philippe Askenazy démontre que, loin d'être une « fatalité économique », cette situation constitue plutôt une aberration économique.
Rattaché à Les fiches de lecture
Atelier enseignant Jéco : le marché du travail
L'économiste du travail Jérôme Gautié a animé un atelier consacré au marché du travail lors des Journées de l'économie. La première partie de son intervention a été consacrée aux principaux apports des analyses microéconomiques du marché du travail. Il a ensuite développé une approche comparative en traitant de la diversité du fonctionnement des marchés du travail nationaux.
Rattaché à Articles
La prime pour l'emploi
En 2001, le gouvernement a décidé de créer une prime pour l'emploi. C'est une date importante pour le système fiscalo-social français, puisqu'apparaît un nouvel instrument, relativement original. Il poursuit deux objectifs : augmenter le niveau de vie des travailleurs pauvres ; inciter les personnes peu qualifiées à la reprise d'un emploi. Ces objectifs peuvent-ils être atteints avec un seul instrument ?
Rattaché à Articles
Apprendre vraiment du Danemark ?
En comparaison internationale, le puissant engouement qui se développe en France à propos du Danemark et qui n'a cessé de s'amplifier en 2004-2005 est tardif. Ce qui explique la soudaine "passion danoise". Ce qu'on retient dans le débat d'opinion, c'est surtout la flexibilité des contrats sur le marché du travail, la facilité d'embaucher et de licencier. D'autres aspects du "triangle d'or" danois comme la générosité de la protection sociale, l'importance des politiques dites actives ou encore le rôle de l'emploi public et dans les services sont peu soulignés. Mais y a-t-il véritablement un "miracle danois" ? Est-on bien avisé en France de vouloir s'en inspirer ?
Rattaché à Articles
Délocalisation et emploi en France, que faire ?
Les délocalisations sont au cœur du débat sur la mondialisation. La concurrence des pays émergents à bas salaires (PEBS) entraînerait progressivement la disparition des industries des pays du Nord. Pourtant, pour beaucoup d'économistes, celle-ci n'est pas un problème important pour les pays industriels, qui pourraient se reconvertir vers d'autres activités ; toute mesure de protection serait une atteinte égoïste à la croissance des pays pauvres. Une économie peut-elle vivre sans industrie ? Que faire face à la disparition des emplois non qualifiés ?
Rattaché à Articles
L'économie du travail au GATE - CNRS Lyon
Présentation des recherches menées en économie du travail au Groupe d'Analyse et de Théorie Economique (GATE, UMR CNRS 5824) à Lyon. Les différents axes de recherche du laboratoire en économie du travail sont détaillés. Ils s'inscrivent tous directement ou indirectement dans les travaux contemporains de l'économie comportementale (behavioural economics), démarche ouverte à la pluridisciplinarité par son intégration des connaissances développées notamment en psychologie, en sciences cognitives et en informatique.
Rattaché à Articles
La précarité des femmes sur le marché du travail
C'est du côté des inégalités entre les hommes et les femmes qu'il faut rechercher l'origine de la précarité des femmes. Certes, certains emplois occupés par des hommes sont également précaires, mais les inégalités en accroissent à la fois l'occurrence et le risque pour les femmes. De force d'appoint avant les années 1960, les femmes sont depuis devenues partie prenante de la population active. Leur mode d'insertion, spécifique, et le fait qu'elles assument toujours en grande partie l'articulation entre tâches professionnelles et tâches familiales, les rendent plus fragiles sur le marché du travail.
Rattaché à Articles