Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil

Résultats de recherche

Il y a 58 éléments qui correspondent à vos termes de recherche.
Filtrer les résultats
Type d'élément














Éléments créés depuis



Trier par pertinence · date (le plus récent en premier) · alphabétiquement
Que reste-t-il de la théorie du chômage de Keynes ?
Suffira-t-il de relire Keynes pour trouver les solutions à la crise actuelle et en particulier les moyens d'endiguer la montée du chômage ? Quelle que soit la réponse que l'on serait tenté d'adopter, il est nécessaire de commencer par se pencher sur le processus d'élaboration de l'analyse du chômage chez Keynes depuis les années 1920, pour insister sur les apports ambigus de la Théorie Générale, avant de se demander si l'héritage de Keynes a été trahi ou si la démonstration du chômage involontaire reste à faire. Notre plan suivra ces étapes du raisonnement afin de mieux comprendre quelle peut-être l'actualité de Keynes pour définir des politiques de lutte contre le chômage dans le contexte de la crise actuelle.
Rattaché à Articles
Travail, identité, vie professionnelle
Quelle est la place du travail dans les identités ? L'enquête "Histoire de vie" réalisée par l'Insee en 2003 permet de mettre en évidence la place qu'occupe le travail parmi les différents éléments constitutifs de l'identité des personnes, ainsi que l'importance relative que celles-ci lui accordent, relativement à la famille, les amis ou d'autres activités comme les loisirs.
Rattaché à Articles
Quelques questions à Philippe Askenazy sur le bilan des 35h
Au cours de cet entretien, l'économiste du travail Philippe Askenazy, directeur de recherche au CNRS et chercheur à PSE-École d'économie de Paris, répond aux questions de SES-ENS sur le bilan de la réforme du temps de travail lancée en 1998. Quel en a été l'impact de la mise en place des 35 heures sur l'emploi, les entreprises, les salariés ? A-t-il été similaire aux réductions de la durée légale du travail travail réalisées dans le passé en France ou dans d'autres pays ?
Rattaché à Articles
Les 35 heures
À partir des données sur l'économie française, il est déjà possible de mettre en exergue certains signes de diffusion des 35 heures dans l'économie. Amorcée à la mi-1997, la décrue du chômage s'est effectuée au rythme d'environ 0,6 point par an. Ce rythme s'est accéléré depuis la mi-1999 et a atteint 1 point par an au début de l'année 2000. La croissance de l'emploi est supérieure aux rythmes atteints depuis 1985. Mais quel bilan de cette mesure peut-on déjà dresser ? Qu'en attendre à long terme ?
Rattaché à Articles
Chômage : débattre de la mesure
Quel est le niveau exact du taux de chômage ? Y a-t-il eu ou non une reprise de l'emploi et une baisse du chômage depuis 2005 ? Il existe différentes sources statistiques pour mesurer le taux de chômage en France : l'enquête emploi de l'Insee qui permet d'estimer annuellement le taux de chômage au sens du BIT, les sources administratives avec les statistiques mensuelles des demandeurs d'emploi inscrits à l'ANPE. Cet article réaffirme le rôle central de l'enquête emploi pour mesurer le taux de chômage, malgré le choix de l'Insee de ne pas utiliser les résultats de l'enquête de 2006. Cette mesure qui repose sur les critères du BIT présente l'avantage d'être homogène, indépendante et transparente.
Rattaché à Articles
Conférence de Philippe Askenazy sur les politiques de l'emploi
Conférence de Philippe Askenazy à destination de professeurs de SES. L'économiste a publié en 2011 "Les décennies aveugles. Emploi et croissance 1970-2010". La première partie de son intervention traite des fondements des politiques de l'emploi dans une perspective historique. La deuxième partie est consacrée à l'analyse de la crise actuelle et aux débats autour des réformes structurelles à mettre en œuvre (dépenses de l'Etat, marché du travail). Une rencontre de l'économiste avec des lycéens et étudiants a également permis d'aborder les questions de l'emploi des jeunes, de l'investissement et de la dette publique.
Rattaché à Articles
Evaluer les politiques de l'emploi : de la Cour des comptes à la randomisation
Cette conférence de Francis Kramarz, Professeur à l'ENSAE et à l'Ecole Polytechnique et Directeur du CREST, s'inscrit dans le cycle de conférences "Évaluer les politiques publiques: pourquoi et comment ?", organisé à l'ENS de Lyon en 2013-2014. Après une présentation de l'évaluation et de ses différentes méthodes, puis une analyse critique des travaux de la Cour des comptes sur les politiques de l'emploi, l'auteur donne des illustrations d'expérimentations, par randomisation ou expérience naturelle, réalisées sur l'apprentissage, l'ouverture à la concurrence, le dispositif zéro charge, ou encore les internats d'excellence.
Rattaché à Articles
Femmes et hommes face à la crise
La crise économique et financière, qui a touché l'économie française début 2008, a été lourde de conséquences sur le marché du travail. Le ralentissement brutal de l'activité économique a conduit à une montée du chômage rapide et massive. Mais cette dégradation de l'emploi n'a pas affecté les femmes et les hommes de la même manière...
Rattaché à Articles
Impact des exonérations de cotisations sur l'emploi
Cet article, écrit par les économistes Éric Heyer et Mathieu Plane et issu du Repères "L'économie française 2014", analyse l'impact des mesures d'exonérations de cotisations sociales sur l'emploi. Celles-ci visent à abaisser le coût du travail pour inciter les entreprises à substituer du travail au capital. Les auteurs se penchent dans un premier temps sur le dispositif "Fillon" d'allègements de cotisations sociales patronales sur les bas salaires, en examinant les effets de substitution et de volume. Ils évaluent ensuite l'impact sur l'emploi du CICE, le crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi, mis en place pour redresser la compétitivité des entreprises françaises et soutenir l'emploi, en distinguant un effet de substitution, un effet de compétitivité et un effet pouvoir d'achat.
Rattaché à Articles
L'ajustement de l'emploi dans la crise
Conséquence inévitable de la crise économique que nous traversons, la situation de l'emploi s'est fortement dégradée dans l'ensemble des grands pays développés. Cet article se propose de détailler la réaction des marchés du travail dans sept grands pays : Allemagne, France, Italie, Espagne, Royaume-Uni, États-Unis et Japon. Il fait d'abord le point sur les différences d'ajustement de ceux-ci au choc d'activité, puis cherche à expliquer ces écarts par le recours à la flexibilité interne des entreprises, en analysant les différences de modifications du temps de travail et de coûts salariaux.
Rattaché à Articles