Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil

Résultats de recherche

Il y a 112 éléments qui correspondent à vos termes de recherche.
Filtrer les résultats
Type d'élément














Éléments créés depuis



Trier par pertinence · date (le plus récent en premier) · alphabétiquement
Croissance et dette publique en 2030 ?
Comme dans la plupart des pays développés, l'impact économique de la crise bancaire et financière est considérable en France : une diminution brutale du PIB par habitant que les évolutions récentes stabilisent mais ne comblent pas. La crise laisse en outre des déficits publics très importants, dus à la fois aux mesures délibérées pour lutter contre la spirale dépressive mais aussi à l'impact de la réduction d'activité sur les recettes fiscales et au gonflement des dépenses sociales. Le relais de l'endettement public au désendettement des agents privés a permis de limiter la contraction de l'activité, au prix de la dégradation des comptes publics.
Rattaché à Articles
La crise des dettes publiques de la zone euro
La crise des années 2008-2009 est d'abord une crise bancaire et financière, provoquée par des innovations hasardeuses, dans un contexte de libéralisation et de globalisation financières non contrôlées. Elle ne provient pas de la hausse des dettes et des déficits publics. Elle a cependant provoqué une forte dégradation des finances publiques, en raison du soutien aux banques, de la baisse des recettes fiscales et des politiques de soutien de l'activité. À partir de la fin 2008, les marchés financiers ont spéculé sur l'éclatement de la zone. La crise financière s'est ainsi prolongée en une crise des dettes publiques de la zone euro.
Rattaché à Articles
Quel impact de la crise sur la pauvreté ?
Les crises économiques sont le plus souvent analysées en termes macroéconomiques, or elles ont également des effets sur la distribution des revenus et donc sur la pauvreté. La difficulté consiste à relier les aspects macroéconomiques de la crise au niveau microéconomique auquel se réfère la notion de pauvreté. La crise économique et financière débutée en 2008 a considérablement dégradé la situation du marché du travail français. Cet article analyse l'impact de la crise sur la pauvreté à l'horizon 2011 notamment à travers ses effets sur le marché du travail.
Rattaché à Articles
2011 - Introduction
Texte d'introduction et de présentation du Repères "L'économie française", édition 2011, par Éric Heyer.
Rattaché à Articles
Automobile : les insuffisances du Pacte
Face au ralentissement sans précédent de la vente d'automobiles dans les pays développés, les constructeurs ont partout exprimé leur besoin urgent d'une aide publique. En France, le plan de soutien à l'industrie automobile, dit «Pacte automobile», a une double dimension conjoncturelle et structurelle en soutenant la demande, en conditionnant l'aide directe aux constructeurs à l'absence de fermeture d'usines, et en insistant sur le développement indispensable de véhicules propres. Est-il pour autant cohérent ?
Rattaché à Articles
L'indemnisation du chômage dans la crise
Avec la crise, le chômage est depuis la fin de 2008 sur une pente très fortement ascendante. L'assurance chômage constitue la première ligne de stabilisation automatique de l'économie, en permettant le maintien d'une partie du revenu de ceux qui perdent leur emploi. C'est dans ce contexte que le système vient d'être réformé. Cet article analyse le système d'indemnisation du chômage de la France et sa réforme en 2008-2009, en se demandant s'il est réellement adapté à l'ampleur et aux caractéristiques de la crise.
Rattaché à Articles
Les banques dans la crise
Issue de la crise des subprimes, la crise bancaire a connu son point d'orgue le 15 septembre 2008 avec la faillite de Lehman Brothers. À partir de cette date, la crise a pris une autre dimension et, d'une crise bancaire, nous sommes passés à une crise financière planétaire aux effets économiques et sociaux sans précédents depuis la Seconde Guerre mondiale. Cet article présente la mécanique infernale qui a conduit à la situation actuelle et tente de tirer les leçons de la crise du point de vue des acteurs bancaires. Il explique pourquoi le modèle de la banque universelle à mieux résisté à la crise et pourquoi le modèle de la banque d'investissement indépendante se trouve fragilisé.
Rattaché à Articles
Vers un nouveau Bretton Woods
La crise actuelle, amorcée en 2007 comme une crise bancaire, s'est développée en 2008 en crise financière puis en crise réelle. Elle montre tous les risques, en termes de stabilité et de soutenabilité, d'une croissance impulsée par les firmes multinationales, les marchés financiers et des stratégies nationales non coordonnées. Un nouveau Bretton Woods, c'est-à-dire un accord sur de nouvelles normes et de nouvelles instances de gouvernance de l'économie mondiale, semble indispensable aujourd'hui. Il s'agirait de mieux coordonner les politiques macroéconomiques et de réguler les marchés financiers et le système bancaire.
Rattaché à Articles
Le modèle social français dans la crise
La crise du capitalisme financier a fait apparaître tous les défauts du modèle anglo-saxon libéral : accroissement des inégalités, hausse de l'endettement des ménages, formation de bulles financières. L'Europe doit donc chercher une autre voie pour son modèle social. Cet article étudie en quoi le modèle français est mieux armé pour résister à la crise, en quoi certaines de ces caractéristiques sont des atouts pour les années à venir, mais aussi quelles réformes seraient nécessaires.
Rattaché à Articles
Le commerce extérieur français revisité
La France s'interroge sur son commerce extérieur : mauvaise performance des exportations françaises, impact des délocalisations sur l'emploi, intérêt de la création des pôles de compétitivité... L'analyse macroéconomique traditionnelle a du mal à prendre en compte l'impact sur les flux de commerce du redéploiement des segments de production à l'échelle internationale et de la nouvelle DIT. Ce phénomène croissant depuis les années 1980 doit pousser à reconsidérer les outils d'analyse des évolutions récentes du commerce mondial. Cet article montre l'intérêt d'une approche des flux commerciaux en valeur ajoutée relativement à l'approche traditionnelle en valeur des échanges (commerce apparent), afin de mieux saisir la spécialisation d'une économie intégrée dans le commerce vertical.
Rattaché à Articles