Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / A ce stade du cycle économique, que devrait être le policy mix ? Natixis. Avril 2018.

A ce stade du cycle économique, que devrait être le policy mix ? Natixis. Avril 2018.

Publié le 26/04/2018

Flash Économie n°441, 24 avril 2018.

par Patrick Artus.

Résumé

Aux États-Unis, dans la zone euro, au Royaume-Uni, au Japon, le taux de chômage est proche du taux de chômage structurel. On s'attend normalement à avoir une politique budgétaire et une politique monétaire restrictive, on observe :

- un policy-mix globalement expansionniste (politiques budgétaire et monétaire expansionnistes) au Japon ;

- une politique budgétaire devenant plus restrictive et une politique monétaire expansionniste dans la zone euro et au Royaume-Uni ;

- une politique monétaire devenant plus restrictive et une politique budgétaire expansionniste aux États-Unis.

On voit donc des choix différents :

- la fiscal dominance au Japon (la politique budgétaire expansionniste nécessitant la politique monétaire expansionniste) ;

- une politique monétaire de soutien de la demande au moment où les déficits publics sont réduits dans la zone euro et au Royaume-Uni ;

- un équilibre non coopératif aux États-Unis, avec un durcissement potentiel de la politique monétaire en réponse à l'expansion budgétaire aux États-Unis.

Il serait mieux, lorsque le taux de chômage est proche du taux de chômage structurel, que le policy-mix soit globalement restrictif. Mais parmi tous ces choix imparfaits, celui de la zone euro et du Royaume-Uni (soutien de la politique monétaire à la réduction des déficits publics) paraît moins dangereux que celui du Japon ou celui des États-Unis.