Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / Bilan démographique 2015. Insee. Janvier 2016.

Bilan démographique 2015. Insee. Janvier 2016.

Publié le 20/01/2016
Le nombre de décès au plus haut depuis l'après-guerre

Insee Première n°1581, janvier 2016.

Version pdf à télécharger.

Résumé

Au 1er janvier 2016, la France compte 66,6 millions d'habitants, dont 64,5 millions vivent en métropole et 2,1 millions dans les cinq départements d'outre-mer. Au cours de l'année 2015, la population a augmenté de 247.000 personnes, soit une hausse de 0,4%. Le nombre de naissances diminue légèrement par rapport à 2014 (-19000) et s'établit à 800.000 en 2015. Le nombre de décès augmente fortement (+41000) et atteint 600.000 en 2015. Il n'avait jamais été aussi élevé depuis l'après-guerre. Le solde naturel, différence entre les nombres de naissances et de décès, est le plus faible depuis 1976. Pour autant, il reste le principal moteur de la croissance démographique, bien supérieur au solde migratoire.

La fécondité française se maintient à un niveau élevé par rapport aux autres pays européens, même si l'indicateur conjoncturel de fécondité passe sous la barre des 2 enfants par femme. Il s'établit à 1,96 en 2015, retrouvant à peu près son niveau de 2005. L'âge moyen à l'accouchement, en constante augmentation, atteint 30,4 ans.

Sous l'effet du surcroît de mortalité enregistré aux âges élevés en 2015, l'espérance de vie à la naissance diminue nettement, à la fois pour les femmes (-0,4 an) et pour les hommes (-0,3 an). Elle s'établit à 85,0 ans pour les femmes et 78,9 ans pour les hommes.

Si le nombre de mariages entre personnes de sexe différent reste stable entre 2014 et 2015 (231.000), les mariages de personnes de même sexe sont moins nombreux (8000 en 2015). Ainsi, le nombre de mariages décroit très légèrement en 2015.

Sommaire

  • 66,6 millions d'habitants en France au 1er janvier 2016
  • Le nombre de naissances fléchit légèrement en 2015
  • Malgré un léger recul, la fécondité se maintient à un niveau élevé
  • Un niveau de décès jamais atteint depuis l'après-guerre
  • Des espérances de vie en baisse
  • La baisse des mariages reprend