Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / Le tourisme en Europe en 2015. Insee. Juillet 2016.

Le tourisme en Europe en 2015. Insee. Juillet 2016.

Publié le 13/07/2016
Espagne et France en tête des nuitées

Insee Première n°1610, juillet 2016.

Version imprimable (pdf).

Résumé

En 2015, l'Espagne est en tête des pays européens pour les nuitées touristiques dans les hébergements collectifs, suivie par la France. L'Espagne bénéficie d'une saison estivale plus longue en raison de son climat et les touristes étrangers y assurent deux nuitées sur trois. En France, les campings représentent la moitié de l'offre, ce qui explique notamment un dynamisme plus concentré sur juillet et août. Une nuitée sur trois dans l'hexagone est effectuée par un non-résident. Dans l'Union européenne, le Sud attire les touristes du Nord, en quête de plages et de soleil, et proportionnellement moins d'extra-Européens. Les étrangers, en particulier extra-européens, se dirigent également vers des régions dotées d'un important patrimoine historique et culturel, particulièrement en France et en Italie. Les nuitées liées à des déplacements professionnels bénéficient aux plus grandes économies. Le Royaume-Uni attire la plus forte proportion d'extra-Européens, en particulier d'Américains et Australiens. L'Autriche se singularise par l'importance de sa saison d'hiver.

Sommaire

  • 2,8 milliards de nuitées dans les hébergements touristiques collectifs
  • Dans l'Union européenne, l'hôtel est la principale forme d'hébergement
  • Des hébergements en moyenne plus grands dans les pays du Sud
  • Croatie et Autriche, pays les plus dédiés au tourisme
  • La clientèle étrangère prédomine au sud de l'UE
  • Allemands et Britanniques sont les premiers clients de l'UE
  • Plages et soleil attirent les touristes dans le Sud
  • Paris et Londres, premières capitales touristiques
  • Un tourisme marqué par l'histoire

Encadrés :

  • Les limites à la comparabilité des données entre pays
  • Une saisonnalité souvent plus marquée pour les pays du Sud

 

Sur ce thème, l'Insee a également publié :

"Saison touristique d'hiver 2015-2016. Un bilan stable sauvé par février et mars", Insee Focus n°61, juillet 2016.

Résumé

En France métropolitaine, dans les hébergements collectifs touristiques, la fréquentation de la saison d'hiver 2015-2016 est globalement stable par rapport à l'hiver précédent. Elle recule fortement en agglomération parisienne et modérément dans les stations de ski, mais progresse dans le reste de la province. Dans l'ensemble, les hausses en février et mars compensent les replis en décembre et janvier. À Paris, l'impact des attentats du 13 novembre est très fort en décembre puis s'estompe. Il est plus marqué pour la clientèle étrangère.