Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / L'effet de l'automatisation sur l'emploi. France stratégie. Juillet 2016.

L'effet de l'automatisation sur l'emploi. France stratégie. Juillet 2016.

Publié le 21/07/2016

"L'effet de l'automatisation sur l'emploi : ce qu'on sait et ce qu'on ignore", Note d'analyse n°49, 19 juillet 2016.

par Nicolas le Ru.

Une analyse qui relativise l'idée de substituabilité hommes/automates et suggère plutôt que la révolution numérique tend à transformer le contenu des emplois et engendre un besoin accru en compétences sociales dans le sens d'une complémentarité entre l'homme et la machine.

Résumé

Combien d'emplois sont menacés par l'automatisation ? L'analyse du passé récent montre que les emplois a priori peu automatisables — parce qu'ils nécessitent des interactions sociales, de l'adaptabilité, de la flexibilité ou de la capacité à résoudre des problèmes — sont de plus en plus nombreux en France. Les emplois plus facilement automatisables ont, quant à eux, légèrement diminué. Aujourd'hui, environ 15% des salariés occupent de tels emplois en France. Le recentrage des métiers sur les tâches les plus difficilement automatisables, et plus largement la manière dont l'exercice des métiers a évolué, explique l'essentiel de ces évolutions.

Toutefois, la comparaison du degré de robotisation de l'industrie dans d'Europe ou l'exemple du déploiement des caisses automatiques dans la grande distribution montrent que l'automatisation des emplois ne se résume pas qu'à une question technologique : un emploi n'est pas nécessairement remplacé par une machine dès lors qu'il peut techniquement l'être. D'autres facteurs influencent le déploiement des automates comme le mode d'organisation du travail, l'acceptabilité sociale et la rentabilité économique. La révolution numérique étant à la fois source de destruction, de transformation et de création d'emplois, la seule analyse des emplois potentiellement remplaçables par des machines ou des logiciels ne permet pas de conclure sur l'effet global de l'automatisation sur l'emploi.

Sommaire

1. Emplois automatisables : un sur deux ou un sur dix ?

2. Les informations disponibles sur les conditions de travail des salariés français confortent les résultats de l'OCDE

  • Des emplois automatisables moins nombreux qu'il n'y paraît
  • Désindustrialisation et transformation des métiers expliquent la hausse des emplois peu automatisables
  • Les métiers de la banque : un cas d'école

3. L'effet global de la révolution numérique sur l'emploi est plus compliqué à prévoir

  • Le degré d'automatisation dépend aussi de paramètres non technologiques (exemple de la robotisation de l'industrie et des caisses automatiques dans la distribution)
  • L'inconnue des créations d'emplois