Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / Les inégalités de patrimoine se réduisent légèrement entre 2010 et 2015. Insee. Novembre 2016.

Les inégalités de patrimoine se réduisent légèrement entre 2010 et 2015. Insee. Novembre 2016.

Publié le 08/11/2016

Insee Première n°1621, novembre 2016.

Version imprimable (comprend les sources, les définitions et la bibliographie).

Résumé

Début 2015, la moitié des ménages vivant en France possèdent plus de 158000 euros de patrimoine brut et concentrent 92% des avoirs patrimoniaux des ménages. Les 10% les mieux dotés disposent d'au moins 595700 euros de patrimoine brut et détiennent près de la moitié de la masse totale de celui-ci. Les 1% des ménages les plus aisés en matière de patrimoine possèdent chacun plus de 1,95 million d'euros d'actifs. À l'opposé, les 10% de ménages les moins dotés détiennent chacun moins de 4300 euros de patrimoine et collectivement moins de 0,1% de la masse totale. Le montant des actifs accumulés varie selon la position des membres des ménages dans le cycle de vie, mais aussi selon leur catégorie socioprofessionnelle : détenteurs d'actifs professionnels, les ménages d'indépendants ont en moyenne un patrimoine plus élevé que les ménages de salariés.

Entre début 2010 et 2015, en excluant le patrimoine relatif aux véhicules, à l'équipement de la maison, aux bijoux et aux œuvres d'art, les inégalités globales de patrimoine mesurées par l'indice de Gini ont légèrement diminué. Elles se sont cependant accentuées parmi les ménages les plus modestes.

Les ménages les plus jeunes ont su profiter de taux bas pour accéder à la propriété : le poids de l'immobilier a ainsi augmenté de 6 points en cinq ans pour atteindre, début 2015, 70% de la valeur de leur patrimoine privé brut (hors biens durables et de valeur).

Sommaire

  • Des inégalités de patrimoine beaucoup plus marquées que celles des revenus
  • L'immobilier reste la composante la plus importante du patrimoine brut
  • Jusqu'à 70 ans, le montant du patrimoine augmente avec l'âge, puis décroît ensuite
  • Un patrimoine plus important et plus diversifié pour les indépendants que pour les salariés
  • Les inégalités de patrimoine baissent peu mais s'accentuent parmi les ménages modestes
  • Progression de l'immobilier chez les ménages les plus jeunes

Encadré : Une meilleure prise en compte des biens durables et des objets de valeur détenus par les ménages