Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / L'industrie manufacturière de 1970 à 2014. Insee. Avril 2016.

L'industrie manufacturière de 1970 à 2014. Insee. Avril 2016.

Publié le 27/04/2016

Insee Première n°1592, avril 2016.

Version pdf à télécharger.

Résumé

De 1970 à 2014, la valeur ajoutée de l'industrie manufacturière a fortement augmenté. Cependant, son poids dans l'ensemble de l'économie a été divisé par deux pour atteindre 11,2%. Ce recul est essentiellement dû à la baisse des prix relatifs ; celle-ci a été permise par des gains de productivité plus rapides dans l'industrie manufacturière que dans l'ensemble de l'économie. La diminution est particulièrement nette de 2000 à 2007. De 2007 à 2014, elle s'atténue alors que la valeur ajoutée de l'industrie manufacturière se contracte.

Plusieurs phénomènes ont joué depuis 1970 : externalisation, concurrence étrangère et structure de la demande. En effet, les entreprises industrielles ont externalisé une partie de leurs activités vers les services, principalement au cours des années 1990. Par ailleurs, la concurrence étrangère s'est intensifiée. Les importations de produits manufacturés sont plus dynamiques que la production nationale en valeur et en volume. Le prix des importations est, à l'inverse, plus contenu que ceux de la production et des exportations. Le solde extérieur manufacturier se dégrade entre 1997 et 2011 et est déficitaire depuis 2007. Enfin, la structure de la demande se modifie nettement au profit des services, surtout au cours des années 1990 ; cet effet s'atténue néanmoins depuis la crise avec le net ralentissement des prix des services.

Sommaire

  • De 1970 à 2014, des gains de productivité deux fois plus rapides dans l'industrie manufacturière que dans l'ensemble de l'économie
  • Baisse très marquée du poids de l'industrie manufacturière de 2000 à 2007
  • L'externalisation vers les services s'atténue depuis 2000
  • La concurrence étrangère s'intensifie
  • Les importations de produits manufacturés augmentent plus vite que la production…
  • … et l'évolution de leur prix est plus modérée
  • Les importations augmentent également plus vite que les exportations et leur prix moins vite
  • La demande intérieure se modifie au profit des services, mais leur prix ralentit depuis 2007
  • Depuis 2000, cinq branches manufacturières sur treize ont mieux résisté

Encadrés :

  • La part de l'industrie manufacturière
  • Une analyse menée en fonction des cycles économiques
  • Les consommations intermédiaires de services