Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ressources / Grands dossiers / L'Union Européenne

L'union européenne

présentation du dossier

L'Union Européenne est un projet politique et économique en constante mutation depuis les origines de sa création en 1951. En 2016, elle compte vingt-huit États membres "unis dans la diversité" [1] pour la faire perdurer. Mais cette diversité est source aussi bien de force que de faiblesse, tant sur le plan politique que sur le plan économique. La structure institutionnelle en partie supranationale de l'UE est depuis les années 2000 de plus en plus débattue, faisant ressurgir les difficultés d'harmoniser la cohabitation entre ses pays membres. La crise mondiale de 2008 doublée en 2012 d'une crise des dettes souveraines en Europe a elle aussi œuvré à ébranler l'idéal européen des origines. Cette actulité impose plus que jamais de réfléchir aux conséquences, aux enjeux et aux perspectives de l'Union.

Ce Grand Dossier dédié au thème de l'Union Européenne propose une multitude de ressources pour appréhender ses problématiques politiques, économiques et sociologiques.

[1] La devise de l'Union européenne est "In verietate concordia" : Unie dans la diversité.

 


 

La stratégie de Lisbonne

01/09/2006

L'examen des résultats à mi-parcours de la «stratégie de Lisbonne», décidée au Conseil européen du même nom les 21 et 22 mars 2000, était l'objet du Conseil des 22 et 23 mars 2005 à Bruxelles. Au terme de celui-ci, les objectifs comme les moyens de «Lisbonne» ont été peu ou prou reconduits. La brève analyse que nous proposons ici montre qu'il n'aurait pas dû en être ainsi. Nous partons d'une question simple : qui ne souscrirait à une stratégie économique, sociale et environnementale visant à assurer simultanément la croissance, la productivité, la cohésion sociale et le développement durable ? «Lisbonne» se présente de ce point de vue comme la réalisation d'une utopie contemporaine : celle de la fin des arbitrages politiques. Or, ces arbitrages ont la vie dure. La question qui nous semble par conséquent pertinente et qui n'a pas pour l'heure fait l'objet de délibérations au plan européen est celle de la cohérence.

Lire la suite…

La réforme du pacte de stabilité

01/09/2006

La réforme du Pacte de stabilité adoptée en mars 2005, dont les grandes lignes sont présentées dans cet article, suscite des réactions divergentes dans les pays membres de l'UE. Les deux auteurs estiment que toutes les leçons de l'expérience de la première version du Pacte n'ont pas été tirées. Il est souhaitable selon eux de mieux coordonner les politiques budgétaires tout en respectant l'autonomie des États en la matière.

Lire la suite…

Les politiques budgétaires dans la zone euro

01/09/2006

Quatre pays appartenant à la zone euro, la France, l'Allemagne, les Pays-Bas et la Grèce ont encore fait l'objet d'une procédure de déficit excessif en 2004 ; cette procédure a aussi été ouverte à l'encontre de l'Italie en 2005. Le non-respect des engagements pris par les pays dans les Programmes de stabilité de décembre 2003 n'a pas pour autant réanimé la croissance. L'absence de coordination entre les pays de la zone s'est traduite par une grande timidité doublée d'inefficacité de la politique budgétaire.

Lire la suite…

vignette-defaut.jpg
Hétérogénéités structurelles dans la zone euro

01/02/2006

Six ans après la naissance de l'euro, quels sont les progrès sur ce dernier front ? Peut-on dire que les structures des différentes économies sont suffisamment proches pour que les décisions de politique monétaire prises à Francfort aient des conséquences identiques pour tous les pays membres ?

Lire la suite…

vignette-defaut.jpg
Élargissement de l'Union Européenne

17/11/2004

Nombreux sont les débats sur la durée et l'ampleur du mécanisme de rattrapage des nouveaux membres de l'Union Européenne : y aura-t-il que des gagnants à ce processus d'intégration ? Comment s'adapteront les politiques agricoles, régionales et donc le budget européen ? Sous quelles conditions les nouveaux membres pourront adopter l'euro ? Au delà de l'UEM, quels régimes de change pour les nouveaux membres ?

Lire la suite…

L'élargissement de l'UE : Présentation générale

17/11/2004

Les différentes contributions proposées dans ce numéro spécial permettent de formuler un ensemble de critiques à l'évaluation classique de l'élargissement de la politique monétaire européenne à l'Est de l'Europe. Selon cette dernière, l'Europe élargie n'est pas optimale parce que les chocs sont asymétriques et le travail rigide. D'une certaine manière, on retrouve cette vision que l'on pourrait qualifier de "pessimisme de l'intégration monétaire de l'Europe de l'Est" dans les positions adoptées par la BCE et la Commission : les nouveaux membres ne sont pas réellement mûrs, ils doivent montrer leur aptitude à "gagner" leur participation à la zone euro. Mais l'ensemble des contributions collectées dans la présente livraison tend à montrer que cette vision de l'euro comme couronnement ultime contredit la compréhension actuelle que l'on a des mécanismes de l'intégration.

Lire la suite…

2003 - XI/ La Convention et la réforme des institutions européennes

04/09/2003

L'idée d'une Union "fonctionnaliste", avançant inéluctablement par l'engrenage de "solidarités de fait", est morte avec la naissance de la monnaie unique. Oxymore vivant, l'Union européenne repose depuis le 1er janvier 2002 sur une démocratie privée, un marché souverain et une force impuissante. Sans surprise, c'est la règle plus que le choix qui ordonne des pans entiers de cette vaste vacuité politique. Les premières propositions de la Convention, présentées le 28 octobre 2002 dans un avant-projet de traité constitutionnel, ont opportunément suivi de quelques jours l'adoption du calendrier de l'élargissement au sommet de Bruxelles (24 et 25 octobre). Elles constitueront le cadre dans lequel ce chapitre tentera d'inscrire les grands enjeux de l'avenir institutionnel de l'Union élargie.

Lire la suite…

2003 - X / Le Pacte de stabilité et de croissance

04/09/2003

L'année 2002 a vu se multiplier les tensions et polémiques entre autorités européennes et nationales autour des orientations budgétaires, faisant clairement apparaître les limites et les graves défauts de conception des règles de politique budgétaire dans la zone euro. Face à ces débordements, la mise en échec, par les plus grands pays, du dispositif d'encadrement des finances publiques nationales dans la zone euro oblige à s'interroger sur sa pérennité. Faut-il tenter, comme le fait la Commission, d'appliquer coûte que coûte une règle manifestement intenable? Doit-on, à l'inverse, abandonner toute velléité d'imposer des règles aux politiques budgétaires nationales? Ne conviendrait-il pas, si l'on s'accorde sur la nécessité d'assurer une certaine discipline budgétaire aux États membres, de réformer le PSC, pour remédier à ses principaux défauts et rendre enfin crédible sa mise en œuvre?

Lire la suite…