Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / Déficits commerciaux et désindustrialisation : la faute de la demande ? CEPII. Avril 2022.

Déficits commerciaux et désindustrialisation : la faute de la demande ? CEPII. Avril 2022.

Publié le 04/05/2022

Lettre du CEPII n° 426, avril 2022.

par Carl Grekou et Thomas Grjebine.

Résumé

Alors que les déséquilibres intra-européens se sont réduits depuis une dizaine d'années, avec l'Espagne et l'Italie qui connaissent des excédents commerciaux depuis 2012, la divergence persiste entre l'Allemagne et la France, les deux principales économies de la zone euro. La demande interne est un déterminant essentiel pour comprendre ces évolutions, mais également les écarts de performances à l'exportation qui se sont creusés dans les années 2000 entre l'Allemagne d'un côté, et la France, l'Espagne et l'Italie, de l'autre. Les politiques expansionnistes menées dans ces trois pays ont également eu pour conséquence d'accélérer la désindustrialisation. Le dilemme des politiques macroéconomiques, déjà mis en avant par Keynes, apparaît plus que jamais d'actualité : bénéfiques sur l'activité à court terme, les politiques de relance ne sont pas sans conséquences sur le solde commercial et la compétitivité industrielle.

Sommaire

  • Divergences commerciales par rapport à l'Allemagne : le rôle décisif de la demande interne
  • Désindustrialisation : le revers des politiques de demande
  • Encadré : 2000-2020, la double divergence des politiques macroéconomiques

Cliquez sur l'image pour agrandir le graphique.

Graphique : La dégradation des soldes commerciaux : un catalyseur de la désindustrialisation

Source : Lettre du CEPII n° 426, avril 2022.