Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Veille / Dépenses d'enseignement supérieur : quelles disparités selon le genre des étudiants ? Institut des Politiques Publiques. 2022.

Dépenses d'enseignement supérieur : quelles disparités selon le genre des étudiants ? Institut des Politiques Publiques. 2022.

Publié le 08/11/2022

Note IPP n° 83, octobre 2022.

Version téléchargeable.

par Cécile Bonneau.

Résumé

Grâce à de nouvelles données sur le coût des formations de l'enseignement supérieur en France, associées à une enquête sur les ressources et conditions de vie des jeunes adultes, cette note documente les disparités de dépenses d'enseignement supérieur selon le genre.

Ces disparités ne s'expliquent pas par un moindre accès des femmes aux études supérieures (au contraire), ni par des durées d'études différentes, mais par des choix d'orientation différenciés en termes de spécialités disciplinaire et, surtout, de filières.

En raison d'une forte sous-représentation des femmes dans les filières bénéficiant des ressources les plus importantes (classes préparatoires aux grandes écoles, instituts universitaires de technologie, grandes écoles, etc.) ainsi que dans les disciplines scientifiques – plus coûteuses en raison de taux d'encadrement plus élevés, les dépenses d'enseignement supérieur consacrées aux étudiantes sont inférieures de 18 % à celles allouées à leurs homologues masculins. Ces écarts concernent non seulement les dépenses publiques d'enseignement supérieur, mais également les dépenses privées (via les frais d'inscription payés par les parents).

Sommaire

  • De fortes disparités dans les choix de filières et de disciplines selon le genre
  • Quelles dépenses d'enseignement supérieur en fonction du genre des étudiants ?
  • Comment expliquer ces écarts ?

Cliquez sur les images pour agrandir les figures.

Graphique : Décomposition Blinder-Oaxaca des écarts de dépenses d'enseignement supérieur selon le genre, parmi les étudients ou anciens étudiants âgés de 21 à 24 ans

Graphique : Répartition des femmes et des hommes dans l'enseignement supérieur par filière et discipline

Source : Note IPP n° 83, octobre 2022.

Pour aller plus loin :

Buisson-Fenet H. et al., (2014), « École des filles, École des femmes », SES-ENS, octobre.

Bennani H., Dabbaghian G., Péron M., (2021), « Les coûts des formations dans l'enseignement supérieur français : déterminants et disparités » Focus n° 074-2021, Conseil d'analyse économique, décembre.