Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / Que se passerait-il si les courbes de Phillips revenaient ? Natixis. Janvier 2022.

Que se passerait-il si les courbes de Phillips revenaient ? Natixis. Janvier 2022.

Publié le 30/01/2022

Flash Économie n° 75, 27 janvier 2022.

par Patrick Artus.

Résumé

La crise de la Covid a peut-être modifié durablement les rapports de force sur les marchés du travail des pays de l'OCDE. Aux États-Unis et au Royaume-Uni (mais pas dans la zone euro ou au Japon), cela vient du recul du taux de participation. Cela peut venir aussi du rejet de certains types d'emplois (pénibles, saisonniers, à horaires atypiques…).

Si c'est le cas, les courbes de Phillips vont revenir (à nouveau, plus probablement aux États-Unis que dans la zone euro). Quelles en seraient les conséquences ?

- En seconde partie des périodes de croissance, la hausse de l'inflation forcerait les Banques Centrales à passer à des politiques monétaires plus restrictives : la politique monétaire redeviendrait contracyclique ;

- Les récessions redeviendraient des récessions traditionnelles du passé, dues à la hausse des taux d'intérêt et au retournement à la baisse des profits des entreprises.