Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / Quels freins limitent encore le recours au congé de paternité chez les jeunes pères ? Céreq. Mars 2022.

Quels freins limitent encore le recours au congé de paternité chez les jeunes pères ? Céreq. Mars 2022.

Publié le 15/03/2022

Céreq Bref n° 419, 7 mars 2022.

par Sponton Alix (Sciences Po Paris, Observatoire sociologique du changement - Institut national d'études démographiques).

Résumé

Le congé de paternité instauré en 2002 et réformé en 2021 se présente comme une mesure favorable à l'égalité femmes-hommes. Alors que la majorité des pères recourent au dispositif, environ 3 sur 10 n'exercent pas leur droit. Quels facteurs peuvent limiter la prise du congé de paternité ? Dans quelle mesure ce non-recours est-il lié à leur degré d'implication dans la sphère familiale ? Ce Céreq Bref mobilise la dernière vague de l'enquête Génération 2010 pour explorer les déterminants du recours au congé de paternité chez les jeunes devenus pères entre 2010 et 2017.

Sommaire

  • Les situations d'emploi précaire limitent le recours au congé
  • Un recours plus faible aux deux extrémités de la distribution des revenus
  • Le recours s'accompagne d'une meilleure répartition de certaines tâches

Cliquez sur les images pour agrandir les figures.

Graphique : Taux de recours au congé de paternité selon la situation professionnelle du père à la naissance du dernier enfant

Graphique : Répartition des tâches domestiques et parentales dans les couples selon le recours au congé à la dernière naissance

Source : Céreq Bref n° 419, mars 2022.

A lire également :

Sophie Devineau, Les hommes qui travaillent en crèche sont-ils plus progressistes que les autres ?, The Conversation, billet du 9 mars 2022.