Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Veille / Ces territoires où se jouent les divisions électorales du pays. The Conversation. Juin 2024.

Ces territoires où se jouent les divisions électorales du pays. The Conversation. Juin 2024.

Publié le 26/06/2024

The Conversation, juin 2024.

Par Simon Audebert, doctorant au Centre d'études européennes et de politique comparée de Sciences Po.

Résumé

Les résultats des élections européennes de 2024 s'inscrivent dans la lignée d'une restructuration amorcée dès 2017 et qui a abouti depuis à une tripolarisation particulièrement marquée lors des élections européennes de 2019, et renforcée depuis. Cette notion de tripolarisation de l'arène parlementaire se réfère à trois pôles qui s'affrontent pour accéder au pouvoir : conservateur-identitaire, libéral-mondialisateur et écosocialiste. Cet article propose une cartographie des scores réalisés par les différentes forces politiques ainsi que des dynamiques électorales au sein et entre les trois pôles, à partir d'une analyse effectuée au niveau des Établissements publics de coopération intercommunale (EPCI).

Les élections de 2024 sont principalement marquées par la baisse du pôle libéral-mondialisateur, qui disparaît presque de la carte des pôles arrivés en tête dans les EPCI, au profit notamment d'un vote pour le pôle conservateur-identitaire, qui progresse de 13,5 %.

Entre 2014 et 2019 et entre 2019 et 2024, le pôle conservateur-identitaire se démarque par le nombre très important de territoires stables par leur sur-vote, c'est-à-dire de territoires qui votent pour ce pôle de façon supérieure à la moyenne nationale à l'ensemble des élections considérées, et ce alors même que cette moyenne augmente fortement. La réussite de l'extrême droite est notamment très importante dans les territoires ruraux et périurbains et dans certaines grandes villes en 2024.

Le pôle écosocialiste, pour sa part, est marqué par une progression de 3,7 points en 2024. Il réalise des scores importants dans les grands centres urbains, mais ce vote connaît un recul dans un certain nombre de territoires ruraux, notamment ceux acquis à l'extrême droite dans le nord et l’est de la France.

Sommaire

  • La France en trois pôles
  • Quelles sont les zones acquises et perdues ?
  • Une droite éclatée
  • La structuration territoriale du pôle écosocialiste
  • Deux types de territoires distincts pour le pôle écosocialiste
  • Les enjeux des élections législatives à venir

Cliquez sur les images pour agrandir les figures.

Source : The Conversation France, juin 2024.

Pour en savoir plus

Girard V. (2018), « Les classes populaires périurbaines et le vote FN », SES-ENS.