Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / Comment la croissance potentielle pourrait-elle s'améliorer dans la zone euro? Natixis. Octobre 2015.

Comment la croissance potentielle pourrait-elle s'améliorer dans la zone euro? Natixis. Octobre 2015.

Publié le 31/10/2015
"Croissance potentielle en Allemagne, en France, en Espagne, en Italie, dans l'ensemble de la zone euro : peut-on espérer une amélioration par rapport au résultat du calcul le plus simple ?", Flash Economie n°845, 30/10/2015.

par Patrick ARTUS.

Résumé

Le calcul le plus simple de la croissance potentielle consiste à ajouter la tendance observée des gains de productivité et la tendance future de croissance de la population en âge de travailler. Ce calcul conduit à des estimations extrêmement faibles de la croissance potentielle :
- 0% par an en Allemagne ;
- 0,2% par an en France ;
- 0,3% par an en Espagne ;
- - 1,2% par an en Italie ;
- 0,2% par an dans l'ensemble de la zone euro.
Peut-on espérer que la croissance potentielle soit supérieure à celle fournie par ce calcul simple ? Cette amélioration pourrait venir :
- de la hausse des taux d'emploi, en particulier pour les salariés âgés ;
- de l'immigration ;
- de la modernisation du capital (nouvelles technologies, robots) ;
- de l'augmentation du niveau d'éducation de la population active ;
- de la réindustrialisation.
Le seul pays où cet ensemble d'évolutions corrige substantiellement à la hausse la croissance potentielle est l'Allemagne, avec une croissance potentielle corrigée de 1,3% par an au moins au lieu de 0% ; pour les autres pays et la pour la zone euro, le gain est faible (0 à 0,3 point de croissance potentielle supplémentaire) ; il faut cependant lui ajouter l'effet, difficile à quantifier, de la hausse du niveau d'éducation.