Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / Demande de monnaie fiduciaire : des liens avec la crise ? Banque de France. Juillet 2020.

Demande de monnaie fiduciaire : des liens avec la crise ? Banque de France. Juillet 2020.

Publié le 15/08/2020

Une publication qui permet d'illustrer les fonctions et formes de la monnaie (programme de première), ainsi que les notions de stock et de flux.

Bloc-Note Éco, billet n°172, 22 juillet 2020.

par Martial Delmas, Lucas Devigne, Emmanuelle Politronacci, Ghjuvanni Torre.

Résumé

La demande de monnaie fiduciaire de la zone euro affiche une croissance supérieure à celle du PIB depuis la création de l'euro. Pourtant, paradoxalement, l'usage des espèces en tant que moyen de paiement a tendance à décliner. La hausse de la demande de billets semble essentiellement due à une augmentation de la demande de précaution émanant des agents économiques.

Sommaire

  • Une hausse de la demande de monnaie suivie d'un retour à la tendance de long terme dans la zone euro?

Comprendre les concepts de détention (stock) et d'usage (flux)
Un zoom sur les premiers mois de la crise
Un pic induit par des facteurs domestiques

  • Existe-t-il des spécificités liées aux différentes dénominations  en France ?
  • Y-a-t-il une marge pour arbitrer entre la détention de monnaie et celle d'actifs ?

L'émission de billets a augmenté plus rapidement que l'activité économique dans la zone euro malgré un déclin de l'utilisation des espèces dans les paiements :

Graphique : Émissions nettes nominales de billets en France, en Allemagne et dans la zone euro, de 2002 à 2019 (en % du PIB)

Source : Banque de France, Bloc-Note Éco, n° 172, 22 juillet 2020.

Pour aller plus loin :

Eyquem A. (2012), Pourquoi avons-nous besoin de la monnaie ? SES-ENS [en ligne]. Conférence du cycle "Monnaie, banque, finance : où en est-on après la crise ?".