Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / Des revenus d'activité bien plus dispersés pour les non-salariés que pour les salariés. Insee. Octobre 2020.

Des revenus d'activité bien plus dispersés pour les non-salariés que pour les salariés. Insee. Octobre 2020.

Publié le 30/10/2020

Insee Focus n° 213, 29 octobre 2020.

par Quiterie Duco.

Résumé

En 2017, un actif perçoit en moyenne 22 930 euros par an de ses activités professionnelles salariées ou non salariées. Ce revenu d'activité est stable en euros constants après trois années consécutives de hausse.

Les non-salariés ont un revenu supérieur de 66 % en moyenne à celui des salariés du secteur privé ; ils sont davantage présents parmi les hauts comme parmi les bas revenus.

Les femmes gagnent en moyenne 25 % de moins que les hommes. Les différentes activités professionnelles peuvent être cumulées ; dans ce cas, l'activité non salariée constitue le plus souvent un complément de revenus. En revanche, lorsque l'activité non salariée est l'activité principale, elle représente en moyenne 80 % des revenus.

Sommaire

  • Un actif perçoit en moyenne 22 930 euros de ses activités professionnelles en 2017
  • Le temps de travail sur l'année est un facteur important de disparité
  • Le revenu d'activité est plus dispersé parmi les plus jeunes et les moins diplômés
  • Les écarts femmes-hommes dépendent du niveau de revenu et de la nature de l'employeur
  • Les non-salariés davantage présents parmi les plus hauts et plus bas revenus, reflet d'une plus grande diversité des situations professionnelles
  • Le revenu d'activité est stable en 2017

Cliquez sur l'image pour zoomer sur le graphique.

Graphique : Revenu d'activité moyen en 2017

Graphique : Statut et nature de l'employeur selon le décile de revenu d'activité en 2017

Source : Insee Focus n° 213, octobre 2020.