Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / Des salaires plus dynamiques et plus dispersés en Allemagne qu'en France. Insee. Mars 2017.

Des salaires plus dynamiques et plus dispersés en Allemagne qu'en France. Insee. Mars 2017.

Publié le 30/03/2017

La faible progression des salaires en Allemagne durant les années 2000, liée aux réformes du marché du travail, est souvent considérée comme l'un des facteurs clés du renforcement de la compétitivité allemande et de la croissance de son excédent courant, la modération salariale s'étant ajoutée à l'avantage compétitif hors-prix de l'Allemagne. Les bonnes performances économiques allemandes sont en réalité le produit de l'augmentation de la dualité du marché du travail et de la hausse continue de la dispersion des salaires, notamment entre le secteur de l'industrie et celui des services : les emplois précaires et les bas salaires dans les services peu qualifiés ont permis de comprimer les coûts des secteurs exportateurs (voir par exemple cette étude de France Stratégie). La divergence d'évolution des salaires et des prix entre l'Allemagne et la France serait ainsi l'une des causes de la dégradation de la compétitivité française, comme le soutient notamment Xavier Ragot dans ce billet de l'OFCE de septembre 2015.

Quelles sont les tendances récentes de l'évolution des salaires allemands et français ? Une étude de l'Insee de mars 2017 compare les rythmes d'augmentation des salaires en France et en Allemagne depuis 2000, ainsi que les inégalités salariales dans les deux pays. Elle souligne une inversion de tendance depuis 2012 : les salaires progressent plus rapidement en Allemagne relativement à la France, ce qui peut s'expliquer par le contexte de plein emploi outre-Rhin. Mais les inégalités salariales restent plus fortes en Allemagne, selon le secteur, le niveau de qualificiation et le type de contrat (CDI ou CDD). L'instauration du salaire minimum en 2015 devrait cependant contribuer à réduire ces disparités, tout en confortant l'orientation à la hausse du salaire moyen allemand. Ce pas vers la convergence des salaires et des coûts pourrait permettre de réduire le différentiel de compétitivité entre l'Allemegne et la France.

Insee Focus n°81, 24 mars 2017.

Résumé

Depuis 2012, les salaires allemands progressent plus vite que les salaires français. Auparavant, de 2000 à 2007, l'évolution a été plus modérée en Allemagne qu'en France. Puis, de 2008 à 2011, elle a été semblable des deux côtés du Rhin. En 2014, le salaire horaire brut moyen est proche en Allemagne (17,8 euros) et en France (17,9 euros) dans les entreprises de 10 salariés ou plus de l'industrie et des services marchands. Cependant, les inégalités salariales selon le secteur, le type de contrat et la profession sont plus marquées en Allemagne qu'en France.

Sommaire

  • Des salaires plus dynamiques en Allemagne qu'en France depuis 2012
  • Plus de disparités salariales en Allemagne qu'en France…
  • ... qui traduisent des écarts plus marqués entre groupes de professions
  • Vers une réduction des disparités salariales en Allemagne ?