Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / Durée travaillée et travail à domicile pendant le confinement : des différences marquées selon les professions. Insee. Octobre 2020.

Durée travaillée et travail à domicile pendant le confinement : des différences marquées selon les professions. Insee. Octobre 2020.

Publié le 19/10/2020

Insee Focus n° 207, 14 octobre 2020.

par Yves Jauneau, Joëlle Vidalenc.

Résumé

La période du confinement lié à l'épidémie de Covid-19 de mi-mars à mi-mai 2020 a entraîné une forte baisse de l'activité, principalement du fait de la durée travaillée des personnes en emploi. Pendant cette période, le nombre d'heures travaillées par personne a ainsi reculé de 34 % par rapport à l'année passée.

Cinq situations d'emploi se sont dessinées pendant le confinement. La durée travaillée a moins reculé pour les professions mobilisées du fait de la situation sanitaire et du confinement (9 % des emplois, principalement dans la santé et le commerce) et pour celles ayant pu massivement recourir au télétravail (17 % des emplois, majoritairement des cadres).

Dans d'autres professions, notamment dans les services administratifs, le travail à domicile s'est fortement développé, limitant la chute de l'activité (26 % des emplois).

À l'inverse, le volume d'heures s'est effondré pour des professions où les possibilités de travail à domicile étaient limitées (assistantes maternelles, conducteurs routiers…, 26 % des emplois) ou dont l'activité s'est brusquement arrêtée avec le confinement (vendeurs spécialisés, serveurs…, 19 % des emplois).

Sommaire

  • Pendant le confinement, le nombre d'heures travaillées des personnes en emploi a chuté
  • Le recul de la durée travaillée est plus marqué pour les employés, les ouvriers et dans l'hébergement et la restauration
  • Le travail à domicile a bondi, notamment chez les cadres
  • La durée travaillée a le moins baissé pour les professions mobilisées ou celles ayant déjà recours au travail à domicile
  • L'essor du travail à domicile a, en partie, limité le recul du volume de travail pour une personne sur quatre
  • Le volume de travail a fortement reculé en cas de télétravail impossible ou d'activité à l'arrêt

 

Graphiques extraits de la publication :

Cliquez sur les graphiques pour les agrandir.

Graphique : Situation d'emploi et motif d'absence le cas échéant (18 mars-12 mai 2019 et 16 mars-10 mai 2020)

Graphique : Nombre d'heures effectivement travaillées en moyenne par semaine, selon le secteur d'activité (18 mars-12 mai 2019 et 16 mars-10 mai 2020)

Graphique : Nombre d'heures effectivement travaillées en moyenne par semaine, selon la catégorie socioprofessionnelle (18 mars-12 mai 2019 et 16 mars-10 mai 2020)

Graphique : Travail à domicile selon le sexe et selon la catégorie socioprofessionnelle (18 mars-12 mai 2019 et 16 mars-10 mai 2020

Source : Insee Focus n° 207, octobre 2020.

Pour aller plus loin :

Comment le télétravail affecte-t-il la productivité des entreprises ? Les enseignements très partiels de la littérature. Insee. Octobre 2020.

Confinement : des conséquences économiques inégales selon les ménages. Insee. Octobre 2020.

Le télétravail permet-il d'améliorer les conditions de travail des cadres ? in L'économie et la société à l'ère du numérique. Édition 2019. Insee Références, novembre 2019.