Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / Entreprises : créations et pérennité sur cinq ans. Insee. Février 2021.

Entreprises : créations et pérennité sur cinq ans. Insee. Février 2021.

Publié le 10/02/2021

Un nouveau record de créations d'entreprises en 2020 malgré la crise sanitaire, Insee Première n° 1837, 3 février 2021.

Version imprimable.

Infographie.

par Hugo Gourdon.

Résumé

En 2020, le nombre total de créations d'entreprises en France atteint un nouveau record avec 848 200 créations, soit 4 % de plus qu'en 2019, et ce malgré la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19. Cette hausse est de nouveau portée par les immatriculations d'entreprises individuelles sous le régime du micro-entrepreneur (+ 9 %), tandis que les créations d'entreprises individuelles classiques diminuent (− 13 %). Les créations de sociétés sont stables.

Les secteurs contribuant le plus à la hausse sont les activités de transports et d'entreposage (+ 22 %), le commerce (+ 9 %) et les activités immobilières (+ 10 %). À l'opposé, le nombre de créations diminue dans les activités spécialisées, scientifiques et techniques (− 3 %), l'enseignement (− 8 %) et les autres services aux ménages (− 1 %).

Les créations s'accroissent dans la plupart des régions, excepté en Corse et en Martinique.

Hors micro-entrepreneurs, seules 7 % des entreprises ont des salariés au moment de leur création ; elles emploient alors 3 salariés en moyenne.

Les créateurs d'entreprises individuelles en 2020 ont en moyenne 36 ans. Parmi eux, quatre sur dix sont des femmes.

Sommaire

  • 32 900 créations d'entreprises de plus qu'en 2019
  • Essor des créations dans les transports, le commerce et les activités immobilières
  • Recul des créations dans les activités spécialisées et l'enseignement
  • Les créations d'entreprises augmentent dans la plupart des régions
  • 7 % des entreprises classiques ont des salariés au moment de leur création
  • Des créateurs d'entreprises individuelles de plus en plus jeunes
  • Quatre créateurs d'entreprises individuelles sur dix sont des femmes

Encadré : Correction de la répartition entre micro-entrepreneurs et entrepreneurs individuels classiques depuis 2015

Cliquez sur l'image pour agrandir le graphique.

Graphique : Nombre de créations d'entreprises depuis 2010

Source : Insee Première, n° 1837, février 2021.

En 2019, 61 % des entreprises classiques créées cinq ans plus tôt sont toujours actives, Insee Première, n° 1852, 14 avril 2021.

Version imprimable.

par Audrey Dorolle.

Résumé

Parmi les entreprises créées au premier semestre 2014 en France, hors régime de l'auto-entrepreneur, 61 % sont encore actives cinq ans après leur création. Cette proportion est stable par rapport à la génération 2010.

Comme pour la génération précédente, les sociétés sont plus pérennes que les entreprises individuelles. Les entreprises sont davantage pérennes dans l'enseignement, la santé humaine et l'action sociale, et moins dans le commerce. Les moyens financiers investis au démarrage et l'expérience dans le métier favorisent également la pérennité.

Parmi les entreprises encore actives en 2019, 36 % emploient au moins un salarié, contre 27 % lors de leur création.

Quatre profils se distinguent parmi les entreprises encore actives cinq ans après leur création : les entreprises en difficulté (21 %), les professions libérales économiquement stables (10 %), les entreprises satisfaites de leur niveau d'activité (34 %), et les sociétés investisseuses et innovantes (35 %).

Sommaire

  • 61 % des entreprises classiques créées en 2014 sont encore actives en 2019
  • Les sociétés sont plus pérennes que les entreprises individuelles
  • Les entreprises du commerce restent les moins pérennes
  • L'investissement financier au démarrage et l'expérience favorisent la pérennité
  • Les chances de pérennité diminuent avec la taille de l'unité urbaine
  • 36 % des entreprises sont employeuses cinq ans après leur création
  • Quatre profils d'entreprises se distinguent cinq ans après la création
  • 21 % des entreprises sont en difficulté
  • Les professions libérales économiquement stables représentent une entreprise sur dix
  • 34 % des entreprises recherchent la stabilité économique
  • Des sociétés qui souhaitent développer fortement leur activité par l'investissement