Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / Est-ce une bonne idée que la politique monétaire soit contracyclique ? Natixis. Décembre 2019.

Est-ce une bonne idée que la politique monétaire soit contracyclique ? Natixis. Décembre 2019.

Publié le 30/12/2019

Flash Économie n°1713, 27 décembre 2019.

par Patrick Artus.

Résumé

Depuis les années 1980, la politique monétaire des pays de l'OCDE a adopté comme objectif un objectif d'inflation, ce qui la rend normalement contracyclique.

Mais ce type de politique monétaire crée beaucoup de distorsions :

- lorsque la politique monétaire est expansionniste, elle fait apparaître l'écrasement des primes de risque, des bulles sur les prix des actifs, l'excès d'endettement, des distorsions entre les prix des actifs ;

- lorsque la politique monétaire est restrictive, elle provoque des crises en faisant chuter les prix des actifs, en faisant apparaître des situations d'excès d'endettement.

Ne vaudrait-il pas mieux alors que la politique monétaire n'essaie plus d'être contracyclique et ait un objectif structurel stable de long terme : croissance de la liquidité, stabilité des taux d'endettement, stabilité de la taxe inflationniste, mais avec un horizon très long ?

Les bulles sur les prix des actifs et l'excès d'endettement :

Évolution des prix des actions et de l'immobilier dans les pays de l'OCDE depuis 1995

Graphique : Évolution des prix des actions et de l'immobilier dans les pays de l'OCDE depuis 1995

 

Évolution de la dette publique et de la dette privée (en % du PIB) dans les pays de l'OCDE depuis 1995

Graphique : Évolution de la dette publique et de la dette privée (en % du PIB) dans les pays de l'OCDE depuis 1995

Source : Flash Économie n°1713, 27 décembre 2019.