Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / Faut-il une nouvelle réforme des retraites ? OFCE. Novembre 2017.

Faut-il une nouvelle réforme des retraites ? OFCE. Novembre 2017.

Publié le 13/11/2017

Un numéro de "Policy Brief" de l'OFCE propose un état des lieux des retraites et de l'emploi des séniors, un bilan des réformes des retraites mises en œuvre depuis 1993, une discussion sur les projections à long terme du COR et une analyse des réformes envisagées pour les prochaines années. Un document très complet, utile pour l'enseignement de spécialité "Économie approfondie".

La présentation de l'étude :

Blog de l'OFCE, billet du 2 novembre 2017.

par Gérard Cornilleau et Henri Sterdyniak.

Résumé

En matière de retraite, la France est confrontée à quatre défis : le passage à la retraite des générations du baby-boom, l'allongement de la durée de vie, la faiblesse du taux d'emploi, la disparité des régimes. Par contre, elle a conservé un taux de fécondité satisfaisant. La France a choisi un système public, par répartition, qui assure aux retraités un niveau de vie équivalent à celui des actifs. Ce choix a été maintenu malgré la crise économique et les changements politiques.

Depuis 1993, les réformes ont nettement ralenti l'évolution des retraites, mais le pouvoir d'achat des retraités reste équivalent à celui des personnes d'âge actif. Le taux d'emploi des seniors a augmenté malgré la crise, alors que celui des jeunes fléchissait nettement. L'équilibre financier structurel du système a été assuré.

Trois questions se posent cependant pour l'avenir.

- Le maintien de la parité des niveaux de vie entre actifs et retraités : selon les dernières projections du COR, le déficit de système des retraites resterait modéré à moyen terme, mais le pouvoir d'achat des retraités baisserait sensiblement relativement aux salariés du fait de la croissance des salaires et de la stagnation des retraites.

- L'allongement de la durée des carrières : elle ne peut être envisagée sans tenir compte de la situation de l'emploi. Un  report  rapide  de  l'âge  ouvrant  le  droit  à  la  retraite  n'est  pas  souhaitable  tant  que  le  chômage ne baisse pas nettement.

- La convergence des régimes de retraite : toute réforme unificatrice devrait respecter le caractère redistributif des assurances sociales, tenir compte des disparités d'espérance de vie et de capacité de maintien en emploi, ne pas être un moyen pour réduire le niveau des retraites.

Pour aller plus loin :

Gérard Cornilleau et Henri Sterdyniak, "Faut-il une nouvelle réforme des retraites ?", Policy Brief OFCE n°26, 2 novembre 2017.