Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / La BCE doit-elle s'inquiéter de l'augmentation récente de l'inflation ? OFCE. Septembre 2021.

La BCE doit-elle s'inquiéter de l'augmentation récente de l'inflation ? OFCE. Septembre 2021.

Publié le 30/09/2021

Blog de l'OFCE, billet du 29 septembre 2021.

par Christophe Blot, Caroline Bozou et Jérôme Creel

Résumé

En août 2021, l'inflation dans la zone euro a atteint 3 % en glissement annuel. Un tel niveau n'avait pas été observé depuis novembre 2011 et dépasse la cible de 2 % que s'est fixée la BCE. Cette dynamique récente est en partie tirée par le prix du pétrole mais on observe dans le même temps un rebond de l'inflation sous-jacente, qui exclut du calcul les indices des prix de l'énergie et du secteur alimentaire. L'inflation aux États-Unis renoue également avec des niveaux qui n'avaient pas été observés depuis plusieurs années, ce qui y alimente le débat sur un potentiel retour du risque inflationniste. De par leur mandat orienté vers la stabilité des prix, il est légitime que les banques centrales s'interrogent sur les sources de ce retour de l'inflation. Dans un document récent en vue de la préparation du Dialogue monétaire entre le Parlement européen et la BCE, nous discutons cependant du caractère temporaire plutôt que permanent de cet épisode d'inflation.

Graphique : Inflation dans la zone euro 1999-2021

Source : Blog de l'OFCE, 29 septembre 2021.

Sur le même sujet, voir aussi :

• Artus P., Que faut-il pour qu'il y ait vraiment de l'inflation ?, Natixis, Flash Économie, n° 543, 27 juillet 2021.

Artus P., Que s'était-il passé avec l'inflation après la crise des subprimes ?, Natixis, Flash Économie, n° 613, 27 août 2021.

Artus P., Pourquoi l'inflation a-t-elle baissé en tendance dans la zone euro ?, Natixis, Flash Économie, n° 636, 8 septembre 2021.

• Yannick Kalantzis et Youssef Ulgazi, La hausse de l'inflation en France est-elle temporaire ?, Banque de France, Bloc-notes Éco n° 232, 11 octobre 2021.

Résumé : La hausse récente de l'inflation en France est de nature temporaire mais peut encore durer plusieurs trimestres. Elle est liée à une normalisation après le creux de 2020 et à l'augmentation des prix industriels et de l'énergie. Après un point haut lié à ces effets temporaires, l'inflation reviendrait en dessous de 2 % dans le courant de 2022.