Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / La création monétaire due aux politiques monétaires expansionnistes n'entraine plus l'inflation. Natixis. Juin 2015.

La création monétaire due aux politiques monétaires expansionnistes n'entraine plus l'inflation. Natixis. Juin 2015.

Publié le 04/06/2015
"L'essentiel des difficultés connues par les politiques monétaires vient de ce que la création monétaire n'entraine plus l'inflation", Flash économie n°450, 3/06/2014.

par Patrick Artus.

Résumé

Depuis le début des années 1990, la création monétaire (les politiques monétaires expansionnistes) n'entraîne plus la hausse des prix des biens et services mais entraîne la hausse des prix des actifs (financiers, immobiliers).
Ceci a complètement perturbé les politiques monétaires et a généré les difficultés qu'elles ont rencontrées :
• un conflit d'objectif entre les prix des actifs et l'inflation : dans les périodes (1997-2000, 2002-2007, aujourd'hui à nouveau) de hausse des prix des actifs, l'inflation restant faible, et les Banques Centrales privilégiant l'objectif d'inflation, les politiques monétaires restent expansionnistes, d'où les bulles sur les prix des actifs, l'excès d'endettement, et les crises financières;
• l'inefficacité des politiques monétaires pour faire réapparaître l'inflation, alors que les Banques Centrales souhaitent une remontée de l'inflation pour obtenir des taux d'intérêt réels négatifs, faciliter le désendettement, soutenir l'activité. Cette inefficacité pousse les Banques Centrales à mener des politiques ultra-expansionnistes trop longtemps.
Lorsque les politiques monétaires expansionnistes amenaient l'inflation, les Banques Centrales avaient un rôle beaucoup moins dangereux et les risques de crise étaient beaucoup plus faibles, le Monde était beaucoup plus sûr.