Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / La France a-t-elle perdu à entrer dans l'euro ? Natixis. Mars 2019.

La France a-t-elle perdu à entrer dans l'euro ? Natixis. Mars 2019.

Publié le 30/03/2019

"La France a beaucoup perdu en entrant dans l'euro : qu'en penser ?", Flash Économie n°396, 27 mars 2019.

par Patrick Artus.

Résumé

Une étude allemande récente (du Centre d'Etude de Politique Européenne de Fribourg) montre que la France a perdu beaucoup de revenu en entrant dans l'euro. L'argument simple est que l'incapacité à dévaluer pour corriger le handicap de compétitivité a été très pénalisante.

Nous pensons qu'il faut être prudent avec cet argument :

- dans les économies contemporaines, la dévaluation du change soutient le secteur exposé (industrie, services exportables) mais réduit le revenu réel et la demande intérieure ;

- l'importance de la dette extérieure brute essentiellement en euros de la France rend de toute manière une sortie de l'euro impossible ;

- il est tout à fait vrai qu'il aurait fallu que l'industrie française s'adapte à l'entrée dans l'euro (modernisation, montée en gamme…).