Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / La globalisation économique et financière fait disparaître les politiques redistributives. Natixis. Juillet 2018.

La globalisation économique et financière fait disparaître les politiques redistributives. Natixis. Juillet 2018.

Publié le 11/07/2018

Flash Économie n°781, 3 juillet 2018.

par Patrick Artus.

Résumé

La globalisation économique et financière a augmenté la mobilité de la production de biens et services entre les pays, donc a augmenté aussi la mobilité des facteurs mobiles de production : capital, travail qualifié.

Ceci fait apparaître une concurrence entre les pays pour attirer ces facteurs mobiles de production, d'où en conséquence une baisse de la taxation du revenu du capital (qui s'observe) et du revenu du travail qualifié (qui ne s'observe pas encore).

Inexorablement, la globalisation fait disparaître les politiques redistributives (aides sociales, soutien au revenu des personnes les plus pauvres…) qui passent nécessairement par une taxation assez forte du capital et du travail qualifié. Si elles sont financées par la taxation de la consommation ou du travail peu qualifié, elles ne sont pas in fine redistributives.

Graphique taux d'imposition des revenus du capital dans l'OCDE 2000-2018

Graphique taux d'imposition des profits des entreprises dans l'OCDE 2000-2018

Graphique taux marginal de l'impôt sur le revenu des ménages (tranche la plus haute) 1990-2018

Source : Flash Économie n°781, juillet 2018