Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / La monnaie et les économistes : je t'aime moi non plus ! CEPII. Mai 2020.

La monnaie et les économistes : je t'aime moi non plus ! CEPII. Mai 2020.

Publié le 19/05/2020

Blog du CEPII, billet du 12 mai 2020.

par Jézabel Couppey-Soubeyran et Jean-François Ponsot.

Résumé

Monnaie libre, monnaie pleine, cryptomonnaie, monnaie hélicoptère, drone monétaire, monnaie moderne, monnaie positive, monnaie écologique, etc. de la monnaie comme s'il en pleuvait ces derniers temps dans les travaux des économistes. Ça n'a pas été toujours le cas, car, entre les économistes et la monnaie, c'est plutôt : « je t'aime, moi non plus ».

Entre ceux qui n'y voient que désir d'accumulation capitaliste et ceux qui, à l'inverse, dans une tradition ancienne héritée des classiques et néo-classiques, continuent d'y voir un simple voile autour des échanges, sans autre effet sur l'économie réelle qu'un effet sur les prix, bien peu (trop peu) d'économistes se sont intéressés à la monnaie au cours des siècles passés. L'effervescence récente autour de ce sujet ne provient d'ailleurs pas tant d'un intérêt spontané des économistes pour le sujet de la monnaie, mais du fait que les crises, celle, financière, de 2007-2008, puis la crise sanitaire actuelle, les obligent à s'en emparer.

Article paru dans The Conversation le 3 mai 2020.

Sommaire

  • La monnaie, ça compte !
  • La création monétaire absente des modèles
  • Quand la monnaie devient une phobie…
  • Après 2008, l'ère des innovations monétaires
  • Faire décoller des hélicoptères monétaires ?