Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / La part des bas et moyens salaires dans la production : l'importance des coûts indirects. Insee. Mars 2018.

La part des bas et moyens salaires dans la production : l'importance des coûts indirects. Insee. Mars 2018.

Publié le 29/03/2019

Insee Analyses n°45, 28 mars 2019.

Version imprimable.

par Lorraine Koehl et Olivier Simon (Insee).

Résumé

La production d'un bien ou d'un service mobilise les salariés de l'entreprise, mais également une succession de consommations intermédiaires dont la production fait, elle aussi, appel à des salariés (travail indirect). Sur l'ensemble des biens et services, le coût du travail direct et indirect représente ainsi la moitié de la production en valeur. Deux tiers de ce coût vient du travail direct, et un tiers du travail indirect.

La part du travail qui intervient directement dans les coûts de production est plus faible pour les biens manufacturés, peu intensifs en travail, que pour les services marchands. En revanche, la part qui intervient indirectement via les consommations intermédiaires est relativement homogène entre les produits, traduisant notamment le recours quasiment systématique à des services de transport et commerce, des services financiers, juridiques et comptables ou des services de soutien (intérim).

Au niveau des bas et moyens salaires (inférieurs à 1,6 Smic), concernés au premier chef par les politiques d'allègements du coût du travail, la part du travail direct et indirect est nettement plus élevée dans les services marchands (notamment dans l'hébergement et la restauration ou l'intérim) que dans les biens manufacturés. Enfin, dans les biens manufacturés, les plus exportés se distinguent par la part importante des consommations intermédiaires importées dans la production.

Sommaire

  • Les bas et moyens salaires, fortement représentés dans les coûts indirects
  • Le coût du travail direct et indirect représente en moyenne la moitié de la production en valeur
  • La part du coût du travail indirect est relativement homogène d'un produit à un autre
  • Le coût indirect des bas et moyens salaires représente une part significative de la production des biens manufacturés
  • Les consommations intermédiaires importées représentent 41% de la production des biens manufacturés les plus exportés
  • Encadré : Tableau des entrées-sorties symétrique des comptes nationaux

Figure 1 Comptabilisation du coût du travail indirect dans la production

Figure 2 Part du coût du travail direct et indirect dans la production des biens manufacturés les plus exportés

Source : Insee Analyses n°45, mars 2019