Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / La réglementation des banques systémiques mondiales a-t-elle atteint son but ? Banque de France. Juillet 2019.

La réglementation des banques systémiques mondiales a-t-elle atteint son but ? Banque de France. Juillet 2019.

Publié le 24/07/2019

"La réglementation des banques systémiques mondiales a atteint son but", Bloc-notes Éco, 17 juillet 2019.

par Aurélien Violon, Dominique Durant et Oana Toader.

Résumé

Soumises à une réglementation plus contraignante (réforme de Bâle III en 2011), les banques systémiques mondiales* ─ celles dont la faillite pourrait affecter l'activité économique ─ ont infléchi plus que les autres la croissance de leur actifs et réduit ce faisant leur part dans l'actif bancaire global. Les auteurs montrent qu'elles n'ont pas pour autant diminué leurs prêts à l'économie. Les objectifs du G20 ont ainsi été atteints : plus de résilience des banques systémiques en cas de choc, sans préjudice sur le financement de l'économie.

Ce billet reprend les principaux résultats d'une publication scientifique : A. Violon, D. Durant et O. Toader, "The impact of the identification of GSIBs on their business model", ACPR/Banque de France, Débats économiques et financiers n°33, mars 2018.

*Note : Le Conseil de Stabilité Financière (FSB) publie chaque année depuis 2011 la liste des "établissements d'importance systémique mondiale", en anglais "Global Systemically Important Bank" (GSIB), comprenant une trentaine d'établissements soumis à des réglementations plus strictes et à des exigences supplémentaires de la part des superviseurs. L'étude s'appuie sur un échantillon de 97 grandes banques réparties dans 22 pays sur 12 ans (2005-2016), dont 34 banques désignées au moins une fois par le FSB comme systémiques sur la période étudiée.

Sommaire

  • Des banques «trop grandes pour faire faillite» aux banques systémiques mondiales
  • Les réformes mandatées par le G20 ont-elles atteint leurs objectifs ?
  • Les banques systémiques mondiales ont moins augmenté leurs actifs que les autres banques
  • Ces nouvelles contraintes réglementaires n'ont pas pesé sur le financement de l'économie

Graphique Part des banques systémiques mondiales dans l'actif total des grandes banques (2005-2016)

Source : Bloc-notes Éco, 17 juillet 2019.

Une étude du CEPII publiée en septembre 2018 nuance ces résultats :

Jézabel Couppey-Soubeyran et Thomas Renault, "10 ans après la faillite de Lehman Brothers, le risque systémique a-t-il baissé ?", La Lettre du CEPII, n°391, septembre 2018. Voir la présentation sur SES-ENS.