Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / Le choix des électeurs : par adhésion ou par défaut ? Cevipof. Avril 2017.

Le choix des électeurs : par adhésion ou par défaut ? Cevipof. Avril 2017.

Publié le 16/04/2017

L'enquête électorale française : comprendre 2017, Note #35, vague 12bis, avril 2017.

par Jérôme Jaffré.

Résumé

L'examen des intentions de vote à l'élection présidentielle en fonction du critère d'un choix d'adhésion ou d'un choix par défaut révèle une véritable coupure. Quatre votants sur dix déclarent émettre un choix par défaut, six sur dix seulement un vote d'adhésion, alors que la large palette des onze candidats aurait pu permettre un taux plus élevé de vote positif. Les plus à l'aise dans leur préférence, émettant le plus un choix d'adhésion, sont curieusement les électeurs de deux candidats assez malmenés jusque-là – François Fillon et Benoît Hamon – qui bénéficient d'un socle réduit mais fidèle. Viennent après Jean-Luc Mélenchon puis Marine Le Pen qui, elle aussi, réussit à bénéficier en majorité d'un vote d'adhésion. Le seul des principaux candidats qui suscite un vote par défaut (en légère majorité) est Emmanuel Macron avec un net écart par rapport à ses concurrents. C'est le signe d'une certaine fragilité de sa position électorale et, au-delà, s'il est élu, de son ambition de refonder la vie politique française.

Méthodologie : La vague 12bis de l'Enquête électorale française (enf) a été réalisée par Ipsos pour le CEVIPOF et la Fondation Jean-Jaurès du 31 mars au 4 avril 2017 auprès de 15 623 personnes interrogées sur Internet selon la méthode des quotas.

Voir également les derniers résultats de l'enquête électorale française 2017 avant le premier tour des élections présidentielle : ENEF Vague 13 / avril 2017.

Ce sondage examine : l'action du Président de la République, l'élection présidentielle, focus sur les "changeurs", l'image des principaux candidats, le souhait de victoire et le potentiel électoral des partis, le vote stratégique, les sondages, le pluralisme politique dans les médias, le module populisme, le module procuration.