Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / Le financement des entreprises en ZE. BNP Paribas. Mai 2015.

Le financement des entreprises en ZE. BNP Paribas. Mai 2015.

Publié le 20/05/2015
"Le financement des entreprises en zone euro: évolutions récentes et perspectives", Conjoncture n°5, mai 2015.

Résumé

Le financement constitue le carburant de deux importants moteurs du comportement cyclique de l'économie : l'investissement des sociétés et les stocks. En effet, les sociétés doivent mobiliser des ressources en amont pour pouvoir concrétiser leurs projets et financer leurs stocks. Analyser et comprendre la structure de financement du tissu productif revêt donc un caractère déterminant pour orienter les décisions des décideurs publics et des régulateurs.
Aux états-Unis, le financement des sociétés s'appuie essentiellement sur les marchés financiers. En revanche, le crédit bancaire est prépondérant en zone euro. Le modèle américain, pour lequel les contours actuels tiennent à des motifs structurels, pourrait éclairer sur les freins - et les moyens de les relâcher - qui pèsent encore sur l'essor de la finance directe en zone euro.
A l'aune de ces premiers constats, l'enjeu pour les pouvoirs publics européens a résidé dans la mise en œuvre de politiques incitatives pour soutenir le financement des sociétés et notamment celui des PME/ETI qui sont les plus vulnérables aux aléas économiques et financiers. Dans ce contexte, il est apparu nécessaire de s'interroger sur les contraintes qui s'exercent sur leur financement et les stratégies pour les alléger.
En zone euro, la dépendance des sociétés au crédit tend à accroître l'incidence des normes prudentielles sur le financement de l'économie. Face à ce fort durcissement réglementaire et une conjoncture déprimée, la BCE est intervenue massivement pour assouplir les conditions de l'offre de crédit en abaissant jusqu'au plancher ses taux directeurs puis en déployant des mesures non conventionnelles. Pour soutenir le financement des PME/ETI, la finance directe est apparue comme une voie alternative qui viendrait en renfort des prêts bancaires. Enfin, l'Union Européenne ou les états membres ont accompagné ces initiatives par un soutien direct ou indirect aux PME/ETI.

Sommaire

  • Une forte dépendance au crédit bancaire malgré un mouvement de désintermédiation
- L'intermédiation bancaire est la plus élevée dans les pays d'Europe du Sud et en Allemagne
- Les financements de marché concernent en priorité les grandes entreprises
- Les PME restent en revanche fortement contraintes quant à leur accès aux marchés obligataires et actions
  • Quels leviers pour soutenir le financement des PME/ETI en zone euro ?
- Politique monétaire de la BCE: ouvrir les vannes du crédit à destination principalement des PME/ETI
- Les initiatives en zone euro pour renforcer l'accès des PME/ETI aux marchés financiers
- Les organismes publics de soutien aux PME/ETI: les dispositifs de l'UE qui tendent à superposer aux initiatives nationales