Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / Le numérique stimule l'innovation dans le secteur tertiaire. Insee. Août 2020.

Le numérique stimule l'innovation dans le secteur tertiaire. Insee. Août 2020.

Publié le 30/08/2020

Une publication utile pour aborder la question de l'innovation en terminale (chapitre « Quels sont les sources et les défis de la croissance économique ? ») et illustrer le rôle des institutions dans l'incitation à innover.

Insee Première n° 1811, 25 août 2020.

par Sandrine Firquet.

Version imprimable.

Résumé

Entre 2016 et 2018, 41 % des sociétés de 10 salariés ou plus ont innové dans les secteurs marchands non agricoles. Elles ont plus souvent innové en procédés (33 %) qu'en produits (25 %). Parmi les sociétés innovantes en produits, 68 % ont introduit au moins un nouveau produit sur un de leurs marchés.

Innover est plus fréquent dans l'information-communication (69 % de sociétés innovantes), l'industrie (56 %), les activités financières et d'assurance (49 %) et les activités spécialisées, scientifiques et techniques (48 %). La transformation numérique continue de stimuler les activités d'innovation, du système de production à l'expérience client.

La propension à innover augmente avec la taille des sociétés et l'appartenance à un groupe.

Les sociétés innovantes en produits ou en procédés consacrent 4 % de leur chiffre d'affaires à leurs activités d'innovation, dont les deux tiers en recherche et développement.

Quatre sociétés innovantes sur dix ont obtenu des financements pour leurs activités d'innovation ; les crédits d'impôt et les exonérations fiscales ou sociales sont les aides les plus souvent sollicitées.

Six sociétés sur dix n'innovent pas, car elles ont d'autres priorités, elles n'ont pas assez de personnel qualifié ou les coûts de l'innovation sont trop élevés.

À noter : Dans cette étude, l'innovation est entendue au sens large. Elle comprend les innovations de produits (biens et services), l'amélioration significative des procédés de production, y compris des modes d'organisation et des méthodes de marketing, ainsi que le développement d'activités de recherche et développement (R&D)

Sommaire

  • Sept sociétés sur dix de l'information-communication sont innovantes
  • Les deux tiers des sociétés innovantes en produits introduisent au moins un nouveau produit sur un de leurs marchés
  • La part des sociétés innovantes est plus élevée parmi celles appartenant à un groupe
  • Les dépenses pour innover représentent en moyenne 4 % du chiffre d'affaires
  • Quatre sociétés innovantes sur dix ont obtenu des financements pour innover
  • Une coopération le plus souvent verticale, rarement avec un concurrent
  • Pour une société innovante sur deux, la législation influe sur les activités d'innovation

Encadrés :

  • Des comparaisons difficiles avec les enquêtes précédentes
  • Les sociétés non-innovantes : d'autres priorités comme motif principal de ne pas innover

Graphique : Taux d'innovation par secteur et taille entre 2016 et 2018

Source : Insee Première n° 1811, août 2020.