Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / L'électeur intermittent ? CEVIPOF. Décembre 2015.

L'électeur intermittent ? CEVIPOF. Décembre 2015.

Publié le 29/12/2015

L'Enquête électorale française : comprendre 2017, Note #6/vague 1, décembre 2015.

par Anne Muxel, directrice de recherche au CNRS.

Résumé

Une faible participation au premier tour des élections régionales (49,9%) et une remobilisation importante au second tour (58,5% soit +8,6 points), dont l'amplitude n'a d'égale que le sursaut civique qui avait suivi le séisme électoral à la suite de la présence de Jean-Marie Le Pen au second tour de l'élection présidentielle de 2002 (+8,1 points de participation entre les deux tours), ont d'une certaine façon changé quelque peu la nature même de ces élections régionales. D'élections intermédiaires généralement peu investies, et ce d'autant plus qu'il s'agissait d'un scrutin inédit portant, non seulement sur des enjeux locaux, mais aussi selon une configuration territoriale nouvelle, elles se sont fortement nationalisées et politisées entre les deux tours, prenant des allures quasi-référendaires, remobilisant les électeurs et ramenant une partie significative d'entre eux aux urnes.