Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / L'engagement des salariés syndiqués. Dares. Mars 2017.

L'engagement des salariés syndiqués. Dares. Mars 2017.

Publié le 24/03/2017

Quel est le degré d'engagement et d'implication des salariés syndiqués dans des activités syndicales ou associatives et comment cet engagement a-t-il évolué depuis 30 ans ? La Dares propose une synthèse sur ce sujet, très utile en terminale pour aborder l'action collective et le rôle des syndicats (partie sur la conflictualité sociale en enseignement spécifique de SES et partie sur la contribution des organisations politiques au fonctionnement de la démocratie en enseignement de spécialité SSP).

Extrait : « Les salariés syndiqués font preuve d’un plus grand engagement dans les relations de travail et dans la défense d’intérêts collectifs extérieurs à l’entreprise, que leurs collègues non syndiqués. Cependant, ils sont aujourd'hui moins nombreux, moins actifs dans leur syndicat et plus âgés qu’il y a trente ans. »

"De l'adhérent au responsable syndical. Quelles évolutions dans l'engagement des salariés syndiqués ?", Dares Analyses n°015, mars 2017.

Résumé

En 2013, 11% des salariés âgés de 18 à 65 ans déclarent adhérer à une organisation syndicale, 30% d'entre eux participent régulièrement aux activités de leur syndicat, alors qu'un peu plus de 50% n'y ont jamais pris part ou très rarement.

Les syndiqués les plus engagés sont plus âgés, moins diplômés et plus souvent ouvriers, que la moyenne des salariés adhérents. En dépit d'un taux de syndicalisation moins élevé que dans la fonction publique, les syndiqués du secteur marchand sont en proportion plus engagés. Les salariés syndiqués participent plus souvent aux élections professionnelles et aux conflits du travail. Cette plus grande implication dans des causes collectives dépasse les limites de l'entreprise. Ils déclarent plus souvent être membres d'associations caritatives, de défense des droits et intérêts communs, de protection de l'environnement ou de partis politiques. Ils participent plus fréquemment à des activités bénévoles.

Entre 1983 et 2013, la part des adhérents qui participe régulièrement aux activités syndicales a sensiblement diminué dans un contexte de repli de la syndicalisation et l'adhésion intervient de plus en plus tardivement au cours de la carrière. Cette moindre attractivité pour l'engagement syndical va de pair avec un fort recul de l'adhésion à d'autres associations qui marquent un engagement citoyen. Pour autant, les syndicats de salariés comptent plus d'adhérents que la plupart des autres organisations.

Sommaire

  • Les syndiqués du secteur marchand sont moins présents mais plus actifs que leurs homologues de la fonction publique
  • Les salariés syndiqués votent davantage aux élections professionnelles…
  • …et participent plus fréquemment aux mobilisations collectives sur les lieux de travail
  • Les syndiqués ont plus souvent (que les non-syndiqués) d’autres engagements associatifs
  • Les syndiqués participaient davantage aux activités syndicales il y a 30 ans
  • L’adhésion à un syndicat est de plus en plus tardive
  • 12% des syndiqués sont membres d'associations de défense de droit et intérêts collectifs en 2013 contre 34% il y a 30 ans

graphique Dares évolution de la participation des salariés syndiqués

Les données de l'étude peuvent être téléchargées via ce lien.