Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / Les attentats du 13 novembre 2015, un marqueur de la mémoire collective. Crédoc. Novembre 2018.

Les attentats du 13 novembre 2015, un marqueur de la mémoire collective. Crédoc. Novembre 2018.

Publié le 20/11/2018

Consommation et modes de vie n°302, novembre 2018.

par Lucie Brice Mansencal, Sandra Hoibian, Victor Prieur (Crédoc), Denis Peschanski (CNRS), Francis Eustache (EPHE/Inserm/UniCaen).

Résumé

Dans le cadre du programme d'études 13-Novembre dont l'objet est de comprendre les liens entre mémoire individuelle et mémoire collective d'un événement traumatique, piloté par le CNRS, l'Inserm et héSam Université, soutenu par les Investissements d'Avenir et associant 31 partenaires, le Crédoc a réalisé en juin 2016 et en juin 2018 une enquête sur les attentats du 13 novembre 2015, leur mémorisation et leur perception par la société française.

Près de trois ans après les faits, 70% des Français considèrent que ces attentats figurent parmi les actes terroristes qui les ont le plus marqués depuis l'an 2000. Cette proportion a légèrement diminué en l'espace de trois ans, mais reste élevée et plus importante que pour d'autres événements tragiques plus récents. Les opinions et profils des personnes exprimant une certaine distance par rapport à l'événement témoignent, en creux, du caractère central de celui-ci, car elles révèlent plusieurs signes de difficulté, voire de rupture avec la société. La mémoire des circonstances dans lesquelles chacun a appris la nouvelle reste vivace, signe d'un fort choc émotionnel qui explique que l'événement agisse aujourd'hui comme un marqueur temporel entre un «avant» et un «après», à l'instar de ceux du 11 septembre aux États-Unis. Ces premiers résultats sont appelés à être suivis en 2021 et en 2026.

Sommaire

  • L'attentat terroriste le plus marquant depuis l'an 2000
  • Un événement qui a marqué toutes les catégories sociales
  • Les Français se souviennent bien des circonstances dans lesquelles ils ont appris l'événement
  • Pourquoi le 13 novembre occupe-t-il cette place dans la mémoire collective ?

Graphique : Réponses des enquêtés à la question "Pouvez-vous citer les actes terroristes commis dans le monde ou en France qui vous ont le plus marqué depuis l'an 2000 ?"

Source : Consommation et modes de vie n°302, novembre 2018

Pour aller plus loin :

Gaspard Bianquis et Laura Castell, "Les attentats nous terrorisent-ils ? L'impact des attentats du 13 novembre 2015 sur l'opinion publique", Les Dossiers de la Drees, n°24, DREES, janvier 2018.

Gérôme Truc, Sidérations. Une sociologie des attentats, PUF, coll. Le Lien social, 2016. Compte rendu de lecture de Nicolas Dodier dans la revue Sociologie du travail (vol.59/4, 2017). Compte rendu de lecture critique de Marion Rousset dans la revue de sciences sociales Émulations (2017).

Discours post-attentats, Dossier sous la direction de G. Truc, C. Le Bart et E. Née, Mots. Les langages du politique, n°118, 2018.

Sur SES-ENS : Regards sur le terrorisme : que nous disent les économistes, les sociologues et les politistes ?, novembre 2015.