Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / Les discriminations dans l'accès au logement en France. Insee. Avril 2020.

Les discriminations dans l'accès au logement en France. Insee. Avril 2020.

Publié le 04/04/2020

Les discriminations dans l'accès au logement en France : un testing sur les aires urbaines métropolitaines, Economie et Statistique, n° 513, 2019, paru le 1er avril 2020.

par Julie Le Gallo, Yannick L'Horty, Loïc du Parquet et Pascale Petit.

Télécharger l'article en une page.

Présentation

La mesure de l'ampleur des discriminations dans l'accès au logement recouvre à la fois des enjeux de connaissance pour la recherche et des enjeux essentiels pour la conception mêmes des politiques publiques. Dans ce domaine, la méthode la plus utilisée est celle du testing qui consiste à comparer les retours obtenus en réponse à une annonce immobilière par deux candidats semblables en tous points sauf sur la caractéristique dont on veut tester l'effet. Cette méthode a été appliquée aux États-Unis depuis les années 1980 et a apporté de multiples preuves expérimentales de discriminations dans l'accès au logement, en particulier pour les discriminations ethno-raciales qui sont les plus étudiées. Avec la généralisation d'internet et des sites d'annonces immobilières, le test de correspondance, qui consiste à envoyer des courriels de demande fictive, s'est imposé comme le moyen le plus efficace de réaliser des testing sur le marché du logement.

Résumé

Nous mesurons l'ampleur des discriminations dans l'accès au logement locatif du parc privé à l'aide d'un testing, sur les 50 plus grandes aires urbaines de France métropolitaine, couvrant plusieurs motifs de discriminations : l'âge, l'origine, le lieu de résidence et leurs combinaisons. Le protocole a consisté à envoyer, entre juin et décembre 2016, cinq candidatures fictives en réponse à une sélection de 5 000 annonces de locations dans le parc privé réparties sur l'ensemble du territoire métropolitain. Nous vérifions si les discriminations dans l'accès au logement dépendent des caractéristiques des candidats, de celles de l'annonceur et de celles du contexte local. Nous ne mettons pas en évidence de discriminations en raison de l'âge du candidat à la location. Nous trouvons un effet positif du fait de signaler habiter en HLM ou dans une cité. Nous trouvons en outre d'importantes discriminations selon l'origine, pénalisant les candidats dont les noms et prénoms signalent une origine maghrébine ou une origine africaine.

Graphique : Tests de discrimination selon l'origine

Source : Economie et Statistique n° 513, 2019, paru le 1er avril 2020.