Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / Les effets de l'inflation sur le pouvoir d'achat des ménages français. OFCE. Avril 2022.

Les effets de l'inflation sur le pouvoir d'achat des ménages français. OFCE. Avril 2022.

Publié le 30/04/2022

Hausse de prix à la consommation : au mois de mars près d'un quart des ménages ont perdu du pouvoir d'achat malgré les dispositifs mis en place, Blog de l'OFCE, billet du 28 avril 2022.

par Raul Samponaro.

Résumé

L'indice de prix à la consommation harmonisé (IPCH) a augmenté en glissement annuel de 5,1 % au mois de mars 2022. Cette évolution de l'indice s'établit à son plus haut niveau depuis la première publication de l'indicateur en 1996. L'IPC sur l'ensemble du territoire français – disponible sans interruption depuis 1990 – s'établit lui-aussi à un niveau inobservé depuis plus de 30 ans. Une telle évolution des prix à la consommation n'avait pas été observée depuis la première guerre du Golfe en 1990, période qui était aussi marquée par la flambée des prix des matières énergétiques et des tensions géopolitiques.

La hausse des prix à la consommation observée n'affecte pas tous les ménages de façon homogène. En moyenne, un ménage aurait subi une inflation de 5,1 % (en glissement annuel) en mars. Mais ceci masque des hétérogénéités marquées : 10 % des ménages ont vu le prix de leur panier de consommation augmenter de moins de 2,5 % (ce qui reste supérieur à la cible de la BCE) et 10 % des ménages ont subi un renchérissement de leur panier de consommation de plus de 8,4 %. Les ménages qui souffrent d'un choc inflationniste plus fort sont ceux qui résident en milieu rural, suggérant une plus forte dépendance aux mobilités en voiture individuelle, les ménages dont la personne de référence est à la retraite, et les ménages des plus bas déciles de revenus.

Face à la flambée des prix, le gouvernement a mis en place deux dispositifs pour répondre aux difficultés de pouvoir d'achat : une indemnité inflation ponctuelle de 100 euros, pour tout individu gagnant moins de 2000 euros nets par mois, et un renforcement exceptionnel du chèque énergie de 100 euros. Les auteurs cherchent à étudier dans ce billet si ces dispositifs ont permis de compenser les effets des hausses de prix sur le niveau de vie des ménages en 2021 et au début de l'année 2022.

Cliquez sur l'image pour agrandir le graphique.

Graphique : Évolutions de l'indice des prix à la consommation

Source : Insee, Informations rapides n° 13, 29 avril 2022.

Pour aller plus loin :

Carré C., Hausse généralisée des prix à la production : signe avant-coureur de nouvelles tensions inflationnistes ?, Blog de l'Insee, 4 mai 2022.

Artus P., Le retour durable d'une inflation plus forte ?, Flash Économie n° 287, 14 avril 2022.

Artus P., Pourquoi l'inflation est-elle un problème ?, Flash Économie n° 276, 11 avril 2022.

Artus P., Que faut-il pour qu'un choc inflationniste (comme la hausse des prix des matières premières) ne conduise pas à de l'inflation ?, Flash Économie n° 345, 9 mai 2022.

Artus P., Pourquoi n'y a-t-il pas d'inflation au Japon ?, Flash Économie n° 263, 5 avril 2022.