Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / Les entreprises en France 2021. Insee. Décembre 2021.

Les entreprises en France 2021. Insee. Décembre 2021.

Publié le 10/12/2021

Les entreprises en France – Édition 2021. Insee Références, 1er décembre 2021.

Publication complète en pdf.

Présentation

Cet ouvrage a pour vocation d'offrir la vue la plus complète de notre système productif. L'objectif est plus structurel que conjoncturel. S'appuyant sur des données d'entreprises, il permet d'éclairer le diagnostic agrégé grâce à l'examen des comportements individuels. Il rend ainsi compte de la diversité des entreprises qui constituent notre tissu productif.

Les résultats sur l'année 2019 sont analysés dans une vue d'ensemble qui présente la situation de l'appareil productif français avant la crise sanitaire de la Covid‑19. Trois dossiers complètent ce premier chapitre. Les deux premiers dossiers traitent de l'impact de la pandémie de Covid-19 sur les entreprises françaises en 2020, avec un focus sur le secteur de l'hébergement-restauration qui a été particulièrement affecté par les restrictions sanitaires. Le troisième dossier est consacré à une catégorie particulière d'entreprise, les start-up, un concept qui recouvre différentes réalités. En retenant quatre définitions différentes des start-up, le dossier apporte un éclairage sur les caractéristiques de ces entreprises et de leur emploi salarié en France. Dans la seconde partie de l'ouvrage, un ensemble de fiches thématiques et sectorielles présentent les chiffres de référence sur les entreprises. Quand des données sont disponibles, ces fiches intègrent des éléments de comparaison européenne.

Sommaire

Vue d'ensemble

La situation de l'appareil productif français avant la crise sanitaire de la Covid-19

Résumé : L'appareil productif français en 2019 apparaît toujours très concentré : quelques milliers de multinationales génèrent à elles seules plus de la moitié de la valeur ajoutée et sont à l'origine de près de 90 % des exportations. A contrario, le tissu économique local est constitué de plusieurs millions de PME, dont la très grande majorité sont des microentreprises : près des trois quarts d'entre elles ne disposent d'aucun salarié et on comptabilise près de 2 millions d'entreprises individuelles. L'organisation en groupe de sociétés n'est pas réservée aux seules entreprises de grande taille : près d'une PME hors microentreprises sur deux a opté pour ce mode d'organisation. La tertiarisation du système productif est massive, y compris dans l'industrie ou la construction, deux secteurs dans lesquels les grands groupes intègrent de plus en plus de filiales tertiaires. (…)

Dossiers

Pandémie de Covid-19 et pertes d'activité : évaluation de l'impact de la crise sur les trajectoires des entreprises en 2020

Résumé : Début 2020, la pandémie de Covid-19 et les mesures de restriction prises pour l'endiguer ont provoqué un choc inédit sur l'activité des entreprises françaises. L'activité a été très ralentie pendant le premier confinement dans tous les secteurs, avec des chocs d'ampleur variable selon les secteurs. Au contraire, lors du deuxième confinement, seuls certains secteurs ont subi de nouvelles pertes après une reprise modérée pendant l'été. (…)

Le secteur de l'hébergement-restauration à travers la crise sanitaire de 2020

Résumé : En France, le secteur de l'hébergement-restauration a été le plus touché par la crise liée à la Covid-19. Particulièrement affectée par les restrictions sanitaires, l'activité du secteur a plongé dans des proportions considérables au gré des différents épisodes de confinement : – 71 % de mars à mai 2020 par rapport au niveau d'activité qui aurait été observé en absence de crise sanitaire, et – 63 % en novembre-décembre. Cet effondrement de l'activité se traduit par un choc majeur sur la trésorerie des entreprises du secteur : plus de huit entreprises sur dix subissent ainsi un choc de trésorerie négatif en 2020, contre moins d'une sur deux pour l'ensemble des sociétés non financières. Grâce aux mesures de soutien public, les très petites entreprises semblent toutefois relativement moins affectées que les autres entreprises du secteur hébergement-restauration. (…)

Caractéristiques et dynamiques de l'emploi dans les start-up en France

Résumé : Ces dernières années, les start-up ont pris une place prépondérante dans l'actualité économique. Pourtant, si cette notion correspond bien à une réalité entrepreneuriale, il est difficile de distinguer dans l'usage commun ou dans la littérature économique une définition claire et consensuelle de la start-up. Selon les cas, le terme renvoie aux entreprises en phase de démarrage donc jeunes, aux entreprises à forte croissance de chiffre d'affaires ou de capital, aux entreprises innovantes, ou aux quatre notions à la fois. Ces quatre définitions correspondent à des réalités parfois différentes en matière d'évolution de l'emploi, de niveau des salaires ou encore de difficultés d'embauche.

Fiches thématiques et sectorielles

Structure du système productif (Catégories d'entreprises, ETI en France, PME en France, Emploi salarié selon les catégories d'entreprises par zone d'emploi, Créations et suppressions d'emplois par catégories d'entreprises et zones d'emploi, Firmes multinationales et territoires, Créations d'entreprises y compris micro-entrepreneurs, Créateurs d'entreprises)

Activité, emploi et coûts salariaux (Valeur ajoutée, Taux de marge, Emploi, Coût du travail et salaires)

Mondialisation, compétitivité et innovation (Échanges extérieurs et entreprises exportatrices, Mondialisation et firmes multinationales, Investissement, TIC et commerce électronique, Recherche et développement, Innovation, Impôt sur les sociétés, Vision globale sur la fiscalité directe portant sur les entreprises, Financement des PME)

Énergie et développement durable (Consommation d'énergie dans l'industrie, Investissements pour protéger l'environnement dans l'industrie)

Secteurs d'activité (Secteurs principalement marchands non agricoles et non financiers, Industrie, Construction, Commerce, Transports et entreposage, Services marchands)

Annexes : Le champ des statistiques d'entreprises – Nomenclature d'activités française – Glossaire

Quelques tableaux et graphiques extraits de la publication :

Cliquez sur les images pour agrandir les figures.

Graphique : Répartition des principaux agrégats économiques de la fonction de production parmi les entreprises en 2019

Graphique : Structure des facteurs de production en 2019 - Emplois salariés par catégorie socioprofessionnelle

Graphique : Évolution de la productivité apparente du travail des entreprises de l'industrie et des services marchands

Graphique : Nombre de défaillances d'entreprises cumulées sur 12 mois sur les 30 dernières années

Tableau : Caractéristiques des start-up selon la définition retenue en 2018

Graphique : En plus du critère d’âge, trois définitions pour identifier les start-up en 2018

Jeunes entreprises : entreprises de plus de 8 ans en 2018. Gazelles : entreprises ayant au moins 10 salariés en 2015 et moins de 8 ans en 2018, et ayant connu une croissance annuelle de chiffre d'affaires de moins de 20 % sur la période 2015-2018. Entreprises levant des fonds : entreprises ayant moins de 8 ans en 2018, moins de 100 000 euros de capital social en 2015 et moins de 200 000 euros de capital social en 2018. Entreprises innovantes : entreprises ayant moins de 8 ans en 2018 et n'ayant bénéficié ni du CIR, CII, dispositif JEI ou d'une autre aide en R&D ou à l'innovation.

Graphique : Emploi salarié en équivalent temps plein et salaires des start-up en 2018

Source : Les entreprises en France. Édition 2021, Insee Références, décembre 2021.

La publication de cet ouvrage est accompagnée par un billet du blog de l'Insee qui revient sur la notion d'entreprise :

François-Xavier Dussud (2021), L'entreprise : un concept économique plutôt qu'une définition juridique, Blog Insee, 10 décembre 2021.

Résumé : L'Insee a publié mercredi 1er décembre l'édition 2021 de Les entreprises en France, ouvrage statistique annuel de référence sur le tissu économique des entreprises en France. Un des principaux résultats de cette édition est que la situation financière des petites et moyennes entreprises s'est améliorée sur la période 2015-2019, en amont de la crise du Covid-19. Depuis trois ans, l'Insee s'appuie sur le concept économique d'entreprise pour mieux rendre compte de l'organisation et des performances des entreprises françaises. Avec cette nouvelle vision, le tissu productif est plus concentré, et le poids des secteurs est modifié : en particulier, ceux de l'industrie et de la construction sont accrus. Ces travaux, lancés au niveau européen, ont vocation à être déclinés par pays afin de permettre notamment une meilleure comparaison entre États membres.

Voir aussi sur ce sujet l'article : De la définition juridique à la définition économique de l'entreprise : méthode et mode d'emploi

Précédentes éditions :

Les entreprises en France - Edition 2020
Les entreprises en France - Edition 2019
Les entreprises en France - Edition 2018
Les entreprises en France - Edition 2016
Les entreprises en France - Edition 2015
Les entreprises en France - Edition 2014