Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / Les Français au temps du Covid‐19 : économie et société face au risque sanitaire. CAE. Octobre 2021.

Les Français au temps du Covid‐19 : économie et société face au risque sanitaire. CAE. Octobre 2021.

Publié le 18/10/2021

Note du Conseil d'analyse économique n° 66, 6 octobre 2021.

Slides associés à la note.

par Yan Algan et Daniel Cohen.

Présentation

Au‐delà de ses enjeux sanitaires et économiques, la crise liée à la pandémie de Covid‐19 a mis à l'épreuve la coopération entre citoyens, gouvernements et scientifiques. Dans cette nouvelle Note du CAE, Yann Algan et Daniel Cohen proposent un retour d'expérience sur les principaux traits de la crise du Covid‐19 avec une attention particulière sur le rôle de la confiance des citoyens envers autrui, envers les instances gouvernementales et envers les scientifiques.

Résumé détaillé

La pandémie de Covid-19 ne se résume pas à une simple crise sanitaire : elle a mis à l'épreuve la coopération entre citoyens, gouvernements et scientifiques. En ce sens, elle annonce les crises à venir du XXIe siècle, de nature bien différente de celles du XXe siècle, gérées essentiellement de façon technique. La gestion des crises du XXIe siècle, des pandémies à la crise climatique, repose avant toute chose sur la coopération et la confiance entre l'ensemble des acteurs de la société. Tel est le message principal de cette Note qui propose un premier retour d'expérience sur les principaux traits de la crise du Covid-19. La confiance en entrée de crise apparaît comme un facteur clef pour expliquer les résultats économiques et sanitaires des différents pays touchés par l'épidémie. Cette confiance initiale représente en effet un baromètre synthétique de la capacité de l'État et de la société à coproduire une réponse adaptée à la crise. À cet égard, la France affronte la crise avec un potentiel de confiance plus faible que ses voisins. Notre analyse montre aussi, dans une perspective internationale, que le bien-être des individus semble avoir été plus affecté en France que dans certains pays voisins, apparaissant alors comme une nouvelle contrainte à prendre en compte dans le choix des mesures de lutte contre l'épidémie.

À partir d'enquêtes uniques du CEVIPOF, nous mettons en évidence un autre fait saillant de la France comparée aux autres pays avancés : la perte de confiance, très marquée au cours des douze derniers mois, des Français dans la communauté scientifique, alors même qu'en ce domaine le point de départ n'était pas très différent des autres pays. Il s'agit d'un constat important dans la mesure où cette confiance a un impact direct sur l'adhésion aux mesures restrictives et à la vaccination et sur le respect des règles de distanciation sociale et des gestes barrières. À partir de nos résultats, un certain nombre de recommandations sont formulées pour préparer la France à la prochaine crise, qu'elle soit d'ordre sanitaire, environnemental ou autre. Nous montrons l'importance d'une culture de santé publique recouvrant une approche globale des problèmes de santé dans toutes leurs dimensions (sanitaires, économiques, psychologiques…). En situation de crise, les pouvoirs publics doivent pouvoir s'appuyer sur des avis d'experts offrant une telle vision globale des enjeux de santé publique. Pour cela, il faut doter la France d'une véritable institution de santé publique. Nous proposons le renforcement de Santé publique France, avec des moyens accrus et un mandat clair centré sur l'expertise scientifique, la veille sanitaire et la gestion de crises relatives à la santé publique (coordination, données, etc.). En complément, les instances décisionnaires doivent pouvoir s'appuyer sur des études d'évaluation de politiques publiques réalisées en temps réel. Au-delà de cet aspect institutionnel, il faut développer une culture de l'évaluation et du dialogue avec les sciences au sein des instances dirigeantes, des formations des futurs décisionnaires et dans les administrations en général, et renforcer la culture scientifique des citoyens qui conditionne la confiance de nos sociétés face à des pandémies d'une telle ampleur.

Sommaire

  • L'économie au temps du Covid-19

D'un semestre à l'autre
Les déterminants de la crise sanitaire et économique
Un classement des différents pays
La position française
La santé psychique des Français

  • La confiance fragilisée envers les scientifiques
  • Quelques leçons tirées de cette crise pour gérer la prochaine

Repenser la coordination et la coopération entre les différents échelons de l'État
Renforcer la santé publique
Mieux valoriser l'expertise scientifique

Encadré : Confiance et vaccination en France

Focus associés à la Note :

 

Cliquez sur les images pour agrandir les figures.

Graphique : Nombre de morts par million d'habitants et variation du PIB

Graphique : Évolution des niveaux de confiance envers les scientifiques en 2020

Graphique : Adhésion aux mesures restrictives en 2020

Source : Note du Conseil d'analyse économique n° 66, octobre 2021.

Graphique : Test PISA en sciences et Variation de la confiance dans les scientifiques

Source : CAE, Focus n° 068, octobre 2021.