Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / Les gilets jaunes ou le retour de la lutte des classes. Cevipof. Janvier 2019.

Les gilets jaunes ou le retour de la lutte des classes. Cevipof. Janvier 2019.

Publié le 29/01/2019

Baromètre de la confiance politique, Note #2, vague 10, janvier 2019.

par Luc Rouban.

Résumé

Le soutien au mouvement des gilets jaunes est essentiellement le fait des catégories populaires et moyennes alors que son rejet caractérise plus particulièrement les catégories socioprofessionnelles supérieures. Le soutien à ce mouvement est fortement corrélé à un niveau de défiance particulièrement élevé à l'égard des institutions politiques comme à la critique du capitalisme. En revanche, la demande de démocratie directe, et notamment celle qui vise le référendum, dépasse largement les frontières de ce mouvement. Celui-ci vient incarner la recherche d'une nouvelle étape démocratique. C'est pourquoi il est largement considéré par les enquêtés comme menant une action profitable à l'ensemble de Français et pas seulement aux plus démunis.

La vague 10 du Baromètre de la confiance politique a été réalisée du 13 au 24 décembre 2018 auprès de 2116 personnes (inscrites sur les listes électorales) interrogées selon la méthode des quotas.

Résultats de la vague 10 du Baromètre de la confiance politique "En qu(o)i les Français ont-ils confiance aujourd'hui ?" : Une colère qui vient de loin.

Grandes tendances depuis 2009 : 2009-2019 : La crise de la confiance politique, janvier 2019.

Sommaire

I. Le soutien aux gilets jaunes et la fracture sociale

Un soutien qui dépasse les classes populaires
Un soutien convergent avec le Rassemblement national

II. Le soutien aux gilets jaunes s'associe à un niveau particulièrement bas de confiance politique

III. La demande générale de démocratie directe

 

 

Source : Baromètre de la confiance politique, Note #2, vague 10, janvier 2019