Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / L'espace de l'articulation emploi/hors-emploi chez les travailleur.se.s indépendant.e.s. CEET. Novembre 2019.

L'espace de l'articulation emploi/hors-emploi chez les travailleur.se.s indépendant.e.s. CEET. Novembre 2019.

Publié le 30/11/2019

Document de travail du Centre d'études de l'emploi et du travail n°200, 28 novembre 2019.

par Julie Landour.

Résumé

Les travaux sur la division sexuée du travail, puis ceux investiguant l'expérience sociale du temps ont mis en valeur des appropriations variables du temps, faisant du sentiment de maîtrise de celui-ci un attribut à part entière de la domination sociale. Ces travaux ont toutefois été principalement construits dans l'univers salarié, laissant dans l'ombre les arrangements temporels des travailleur.se.s indépendant.e.s. Ces dernier.e.s se voient pourtant attribué.e.s des possibilités accrues d'articulation, liée à l'autonomie associée à leur statut d'emploi. C'est ce mythe contemporain que ce document de travail met à l'épreuve à travers la construction de l'espace social de l'articulation de l'emploi et des activités hors emploi chez les non-salarié.e.s.

À l'appui d'une analyse géométrique des données réalisées dans la vague 2016 de l'enquête Conditions de Travail et Risques Psycho-sociaux, il présente les pratiques et vécus des travailleur.se.s de ce statut d'emploi en matière d'articulation des temps et les inégalités qui en découlent, inégalités qui ne sont pas uniquement travaillées par le genre, mais aussi, et même surtout, par la classe sociale.

Sommaire

  • Face à l'hétérogénéité des indépendant.e.s : penser l'articulation emploi/hors emploi de manière intersectionnelle
  • Hétérogénéité sociale, diversité familiale, fragmentation des conditions temporelles de travail
  • Comment les indépendant.e.s articulent-ils.elles emploi/hors emploi ? Entre emprise temporelle, atypicité et prévisibilité des horaires
  • Trois formes d'articulation entre emploi et hors emploi dans l'indépendance
  • L'articulation des temps de vie chez les indépendant.e.s : des inégalités de classe d'abord, travaillées par le genre ensuite