Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / Mariages mixtes et maternité en France en 2015. Insee. Mars 2017.

Mariages mixtes et maternité en France en 2015. Insee. Mars 2017.

Publié le 29/03/2017
14% des mariages célébrés en France en 2015 sont des mariages mixtes. L'âge moyen de la maternité continue à augmenter.

"236 300 mariages célébrés en France en 2015, dont 33 800 mariages mixtes", Insee Première n°1638, 13 mars 2017.

Version imprimable.

Résumé

En 2015, 236 300 mariages ont été célébrés en France, dont 33 800 entre une personne de nationalité française et une personne de nationalité étrangère : 14% des mariages célébrés en France en 2015 sont donc des mariages mixtes. Dans un cas sur deux, ils ont uni un homme de nationalité étrangère et une femme de nationalité française. Un mariage mixte sur dix est un remariage pour les deux époux.

En 2015, 46 300 mariages célébrés à l'étranger ont été transcrits à l'état civil français. La plupart (91%) ont uni une personne de nationalité française et une personne étrangère. Ainsi, quel que soit le lieu de célébration, 27% des mariages ayant concerné au moins une personne de nationalité française en 2015 sont des mariages mixtes.

Sommaire

  • 14% des mariages célébrés en France en 2015 sont des mariages mixtes
  • De fortes fluctuations
  • La nationalité des conjoints à l'image des flux migratoires
  • Autant de femmes que d'hommes de nationalité étrangère dans les mariages mixtes célébrés en France en 2015
  • Un mariage mixte sur dix est un remariage pour les deux époux
  • 46 300 mariages célébrés à l'étranger transcrits dans les registres de l'état civil en 2015

Encadrés :

  • Comment définir les mariages mixtes ?
  • Législation et mariage mixte

 

"Un premier enfant à 28,5 ans en 2015 : 4,5 ans plus tard qu'en 1974", Insee Première n°1642, 27 mars 2017.

Version imprimable.

Résumé

En 2015, en France, les femmes donnent naissance à leur premier enfant à 28,5 ans en moyenne, soit quatre ans et demi plus tard qu'en 1974. L'âge à la première maternité ne cesse d'augmenter depuis cette date. Sa hausse est toutefois moins rapide depuis une quinzaine d'années. Les femmes sont aussi plus âgées qu'auparavant à la naissance de leur deuxième ou troisième enfant, qu'elles ont en moyenne à 31,0 ans et 32,6 ans. Au total, tous rangs de naissance confondus, les femmes accouchent en moyenne à 30,4 ans.

En 2012, les femmes les moins diplômées ont leur premier enfant quatre ans plus tôt que les plus diplômées. L'écart selon le niveau de diplôme s'est resserré de deux mois entre 2006 et 2012 du fait de l'augmentation plus rapide de l'âge au premier accouchement des mères les moins diplômées.

En 2012, les femmes immigrées deviennent mères six mois plus tôt que l'ensemble des femmes à leur première maternité, avec de fortes disparités selon leur pays de naissance. Les femmes nées en Turquie accouchent de leur premier enfant à 24,3 ans et celles nées en Espagne ou en Italie deviennent mères à 31,4 ans en moyenne. Ces écarts reflètent en partie des différences de niveau de diplôme. Ils peuvent s'expliquer aussi par des facteurs culturels comme la fécondité des pays d'origine.

Dans l'Union européenne, en 2014, l'âge au premier enfant est le plus faible en Bulgarie (25,8 ans) et le plus élevé en Italie (30,7 ans). Entre 2010 et 2014, il augmente dans presque tous les pays.

Sommaire

  • En 2015, les mères donnent naissance à leur premier enfant en moyenne à 28,5 ans
  • Les femmes accouchent aussi plus tard de leur deuxième ou troisième enfant
  • Des âges à la première maternité plus dispersés qu'auparavant
  • Les femmes les moins diplômées ont leur premier enfant quatre ans plus tôt que les plus diplômées
  • Les immigrées deviennent mères six mois plus tôt que l'ensemble des femmes
  • Dans l'Union européenne, l'âge au premier enfant est le plus faible en Bulgarie

Encadré : Un deuxième enfant 4 ans après le premier