Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / Perspectives 2015-16 pour l'économie française. OFCE. Avril 2015.

Perspectives 2015-16 pour l'économie française. OFCE. Avril 2015.

Publié le 24/04/2015
"France: la reprise, enfin ! Perspectives 2015-2016 pour l'économie française", Revue de l'OFCE, n°138, avril 2015.

par Mathieu Plane, Bruno Ducoudré, Pierre Madec, Hervé Péléraux et Raul Sampognaro.

Résumé

Jamais depuis le début de la crise des subprime l'économie française n'avait connu un contexte aussi favorable à l'enclenchement d'une reprise. La chute des prix du pétrole, la politique volontariste et innovante de la BCE, le ralentissement de la consolidation budgétaire en France et dans la zone euro, la montée en charge du CICE et la mise en place du Pacte de responsabilité (représentant un transfert fiscal vers les entreprises de 23 milliards d'euros en 2015 et près de 33 en 2016) sont autant d'éléments permettant de l'affirmer. Les principaux freins qui ont pesé sur l'activité française ces quatre dernières années (austérité budgétaire sur-calibrée, euro fort, conditions financières tendues, prix du pétrole élevé) devraient être levés en 2015 et 2016, libérant ainsi une croissance jusque-là étouffée. La politique de l'offre impulsée par le gouvernement, dont les résultats se font attendre sur l'activité, gagnerait en efficacité grâce au choc de demande positif provenant de l'extérieur, permettant un rééquilibrage économique qui faisait défaut jusqu'à présent.
L'année 2015 connaîtrait une hausse du PIB de 1,4% avec une accélération du rythme de croissance au cours de l'année (2% en glissement annuel). Le second semestre 2015 marquerait le tournant de la reprise avec la hausse du taux d'investissement des entreprises et le début de la décrue du taux de chômage qui finirait l'année à 9,8% (après 10% fin 2014). 2016 serait quant à elle l'année de la reprise avec une croissance du PIB de 2,1%, une hausse de l'investissement productif de 4% et la création près de 200000 emplois marchands permettant au taux de chômage d'atteindre 9,5% à la fin 2016. Dans ce contexte porteur, le déficit public baisserait significativement et s'établirait à 3,1% du PIB en 2016 (après 3,7% en 2015).
Evidemment, le déroulement de ce cercle vertueux ne sera rendu possible que si l'environnement macroéconomique reste porteur (pétrole bas, euro compétitif, pas de nouvelles tensions financières dans la zone euro, ...) et si le gouvernement se limite aux économies budgétaires annoncées.

Sommaire

1. L'économie française peut-elle rebondir ?
La France "déclassée" ?
Stagnation "séculaire" ou seulement décennale ?
La déception de 2014

2. L'économie française va rebondir
Amélioration de la croissance ou reprise ?
Le pétrole allume la mèche

3. Des enchaînements cycliques traditionnels... et vertueux
L'inversion de la courbe du chômage... c'est pour bientôt
L'investissement repartira...
... et la consommation revient
Des déficits publics sauvés par la croissance