Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / Perspectives 2016-17 pour l'économie française. OFCE. Avril 2016.

Perspectives 2016-17 pour l'économie française. OFCE. Avril 2016.

Publié le 23/04/2016

"France : des marges de croissance", Blog de l'OFCE, 21 avril 2016.

par le Département Analyse et prévision.

Ce billet résume les perspectives 2016-17 pour l'économie française.

 

Pour aller plus loin :

"France : des marges de croissance. Perspectives 2016-2017 pour l'économie française", Revue de l'OFCE n°146, avril 2016.

par Bruno Ducoudré, Pierre Madec, Hervé Péléraux, Mathieu Plane, Raul Sampognaro.

Résumé

Après plusieurs années de croissance très faible (0,4% en moyenne sur la période 2012-2014), une reprise de l'activité semble enfin émerger en France. Avec 1,2% en 2015, la croissance française est cependant restée modeste et encore marquée par certains points noirs, particulièrement concentrés dans le secteur de la construction et de l'investissement des administrations publiques. Néanmoins, des signaux positifs sont apparus en 2015, avec notamment un redressement de la situation financière des agents privés et une amélioration des comptes publics. Dans un contexte où l'environnement extérieur resterait porteur (prix du pétrole bas, euro compétitif et taux d'intérêt très faibles), et ce malgré le ralentissement des pays émergents, Chine en tête, l'économie française aborde l'année 2016 dans de meilleures conditions que par le passé. Ainsi, la croissance française s'établirait à 1,6% en 2016 (+1,9% en glissement annuel), avec un 1er semestre dynamique soutenu par un rebond marqué de la consommation. L'emploi total augmenterait de près de 230.000 sur l'année et le taux de chômage reviendrait à 9,5% fin 2016, soit une baisse de 0,5 point dont 0,15 lié à la mise en place du plan de 500.000 formations. L'investissement des entreprises continuerait à se redresser mais à un rythme modéré (3%) en raison de taux d'utilisation toujours inférieurs à leur moyenne historique. Le déficit public s'améliorait de 0,4 point de PIB en 2016 (pour atteindre 3,1% du PIB). En 2017, avec 1,6% de croissance, l'économie française continuerait à croître à rythme légèrement supérieur à son potentiel (1,3%). Elle créerait 165 000 emplois, ce qui, en raison du rebond de la population active avec le retour progressif sur le marché du travail des personnes ayant bénéficié du plan formation, permettrait tout juste de stabiliser le taux de chômage à 9,5%. Enfin, le déficit public atteindrait 2,7% du PIB en 2017, repassant sous la barre des 3% pour la première fois depuis dix ans.