Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / Perspectives 2016-2017 pour l'économie française. OFCE. Octobre 2016.

Perspectives 2016-2017 pour l'économie française. OFCE. Octobre 2016.

Publié le 29/10/2016
France : une croissance malmenée

Blog de l'OFCE, billet du 28 octobre 2016.

par le Département analyse et prévision (sous la direction de Mathieu Plane).

Ce billet de l'OFCE résume les Perspectives 2016-2017 pour l'économie française (Revue de l'OFCE n°148, 2016).

Résumé des prévisions de l'OFCE :

Après trois années de croissance très faible sur la période 2012-2014 (0,5% en moyenne), un modeste rebond de l'activité s'est dessiné en France en 2015 (1,2%), tiré par des chocs extérieurs favorables (baisse des prix du pétrole et dépréciation de l'euro) et une consolidation budgétaire moins forte que par le passé. Toutefois, la maigre contribution des exportations à la croissance, alors même que les orientations fiscales de la politique de l'offre visent à redresser la compétitivité des entreprises, est paradoxale. Mais les exportateurs français semblent avoir fait le choix de redresser leurs marges plutôt que de réduire leurs prix à l'exportation, marges qui pourraient cependant devenir un atout à plus long terme si elles étaient réinvesties dans la compétitivité hors coût.

En 2016 et en 2017, la croissance ne serait que légèrement supérieure à son potentiel (à respectivement 1,4% et 1,5%). Le trou d'air du milieu de l'année 2016, marqué par les grèves, les inondations, les attentats ou la fin initialement programmée du suramortissement fiscal, explique en partie la faiblesse de la reprise en 2016. Sous l'effet du redressement du taux de marge, d'un coût du capital historiquement bas et du prolongement du suramortissement fiscal, l'investissement continuerait cependant à croître. Les créations d'emplois salariés marchands seraient relativement dynamiques, soutenues par le CICE, le Pacte de responsabilité ou la prime à l'embauche, et le taux de chômage baisserait de 0,6 point à l'horizon 2017. Quant au déficit public, il s'élèverait à 3,3% du PIB en 2016 et reviendrait à 2,9% du PIB en 2017, repassant sous la barre des 3% pour la première fois depuis dix ans. La France devra néanmoins faire face à deux nouveaux chocs en 2017, l'impact négatif du Brexit sur le commerce extérieur et celui des attentats sur la fréquentation touristique. Ces deux chocs amputeraient de 0,2 point de PIB la croissance en 2017 (après 0,1 point en 2016).

Au final, selon l'OFCE, «l'économie française, bien que malmenée par de nouveaux chocs et loin d'avoir effacé tous les stigmates de la crise, se redresse peu à peu […] : hausse du taux de marge des entreprises, rebond du pouvoir d'achat des ménages, baisse du déficit et stabilisation de la dette publique».

A lire également :

De nombreux articles, rédigés par les chercheurs de l'OFCE, sur l'économie française (croissance, emploi, logement, système bancaire, fiscalité, revenus, transition énergétique, etc.) dans notre Grand Dossier sur l'économie française. Ce dossier est issu d'un partenariat avec l'OFCE autour de leur publication annuelle L'économie française dans la collection "Repères" (éditions La Découverte).