Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / Pourquoi l'emploi se polarise. OFCE. Octobre 2017.

Pourquoi l'emploi se polarise. OFCE. Octobre 2017.

Publié le 11/10/2017

Les nouvelles inégalités du travail. Pourquoi l'emploi se polarise, Blog de l'OFCE, billet du 10 octobre 2017.

par Gregory Verdugo (chercheur associé à l'OFCE, Centre d'économie de la Sorbonne).

Résumé

Depuis trente ans, la polarisation du marché du travail touche un très grand nombre de pays développés. La part des emplois intermédiaires s'est ainsi fortement contractée au profit d'une hausse des emplois peu qualifiés et des emplois très qualifiés. Cette polarisation entre les emplois très qualifiés d'un côté et les emplois peu ou pas qualifiés de l'autre s'est accompagnée d'un accroissement des inégalités de salaires et du risque de chômage et de précarité pour les moins qualifiés.

Ce bouleversement du marché du travail s'explique d'abord par la nature du changement technologique récent, l'informatique. Les ordinateurs ont en effet supprimé les tâches routinières et répétitives effectuées par de nombreux emplois intermédiaires (automatisation des chaînes de production, informatisation du travail de secrétariat...), tandis que l'essor de l'informatique a demandé toujours plus de travail très qualifié. Autre facteur de polarisation de l'emploi : la mondialisation. L'externalisation des tâches basiques de production dans les pays émergents a détruit beaucoup d'emplois intermédiaires, notamment industriels, dans les pays développés. Ces derniers se sont spécialisés dans les tâches de conception les plus sophistiquées, augmentant la demande de travail très qualifié. Toutefois, l'impact de la technologie et du commerce international sur l'emploi et les inégalités salariales n'a pas été le même selon les règles du marché du travail prévalant dans chaque pays, qui ont pu freiner ou accélérer la polarisation de l'emploi.

Jusqu'ici le progrès technologique a entraîné une polarisation du marché du travail et une dégradation de la qualité de l'emploi pour les salariés les moins qualifiés. Dans l'avenir, le développement des machines intelligentes et de la robotique pourrait supprimer un grand nombre de tâches, à la fois des tâches manuelles non-routinières et des tâches complexes et abstraites, menaçant les emplois non qualifiés (dans les transports et la logistique notamment), mais aussi les emplois qualifiés (dans le domaine médical ou juridique).

Sommaire

  • Qu'est-ce que la polarisation des emplois ?
  • Gagnants et perdants de la révolution informatique
  • Le commerce international a-t-il polarisé l'emploi ?
  • Comment dompter le marché ?
  • Quel travail demain ?

Pour aller plus loin : 

Gregory Verdugo, Les nouvelles inégalités du travail : pourquoi l'emploi se polarise, Presses de Sciences Po, collection "Sécuriser l'emploi", juin 2017. Compte rendu dans Lectures et Melchior

Patrick Artus, "Pays de l'OCDE : baisse de la qualification des emplois, hausse de la qualification de la population active", Natixis, Flash Economie n°1200, 13 octobre 2017.

 

graphique évolution des parts de l'emploi peu qualifié, intermédiaire et très qualifié 1993-2010 (pour 16 pays européens)

Source : Blog de l'OFCE, 10 octobre 2017