Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / Prestations sociales : une croissance modérée en France et en Europe. Drees. Juin 2017.

Prestations sociales : une croissance modérée en France et en Europe. Drees. Juin 2017.

Publié le 29/06/2017

Études et Résultats, n°1012, Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees), 22 juin 2017.

Résumé

En France, depuis la crise de 2008, les prestations sociales progressent moins vite. En 2015, leur croissance est moindre que celle du PIB, dans un contexte de légère embellie économique. Le respect de l'objectif national des dépenses d'assurance maladie contient la progression des prestations santé, tandis que la réforme des retraites de 2010 ralentit la croissance des pensions. Les prestations du risque famille stagnent sous l'effet des récentes réformes de la politique familiale. Enfin, la dynamique des prestations du risque pauvreté, portée par le revenu de solidarité active, s'atténue en 2015 après la forte progression de 2014.

Cette moindre progression des prestations sociales en France s'inscrit dans une tendance similaire au sein de l'Europe des Quinze (UE-15), plus ou moins marquée selon les pays. Entre 2009 et 2014, leur hausse est ramenée à 0,8% en moyenne annuelle. Les prestations maladie reculent dans certains pays, comme l'Espagne et l'Italie. En 2014, le taux de chômage moyen de l'UE-15 diminue pour la première fois depuis 2008 et la part des prestations chômage dans le PIB baisse de 0,1 point. En parallèle, les prestations du risque pauvreté-exclusion sociale augmentent moins fortement et retrouvent un niveau quasiment égal à celui de 2009 en moyenne.

Sommaire

  • Les prestations du risque maladie suivent l'évolution de l'ONDAM
  • Augmentation modérée des prestations vieillesse survie en France
  • Sous l'effet des réformes, les prestations familiales se stabilisent en 2015
  • La protection sociale : une part importante de la richesse nationale en France et dans les pays du nord de l'Europe
  • Les prestations des risques vieillesse-survie et santé ralentissent en Europe
  • Des dépenses de prestations famille-enfants et invalidité plus élevées en Allemagne et dans les pays nordiques
  • En Europe, les prestations chômage diminuent et celles du risque pauvreté-exclusion sociale ralentissent

 

Part des dépenses de prestations sociales dans le PIB dans les pays de l'UE (2013)

graphique de la part des prestations de protection sociale dans le PIB en 2013 pour les pays de l'UE

Source : Études et Résultats, n°1012, Drees, juin 2017