Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / Qu'est-ce que la BCE pourrait faire de plus ? Natixis. Janvier 2012.

Qu'est-ce que la BCE pourrait faire de plus ? Natixis. Janvier 2012.

Publié le 26/01/2012
Flash Economie n°76, 26/01/2012.par Patrick Artus.RésuméIl est probable que la situation de la zone euro en 2012 en ce qui concerne la croissance, l'emploi et l'inflation va poser la question du passage à une politique monétaire encore plus expansionniste. Mais que pourrait faire la BCE de plus qu'aujourd'hui, alors qu'il y a déjà des taux d'intervention très bas et les LTRO (repos à long terme), un soutien massif de la liquidité des banques ?Il ne reste que trois pistes nous semble-t-il : - le Quantitative Easing massif: puisqu'il ne peut pas porter, comme on le comprend bien maintenant, sur les dettes publiques, il pourrait être ciblé sur certaines dettes privées dont le soutien de la demande serait efficace: covered bonds, autres dettes bancaires, EFSF-ESM;- des politiques de dépréciation de l'euro: elles aideraient l'industrie même si elles n'ont pas d'effet global positif sur le PIB ; il pourrait s'agir du Quantitative Easing, par l'effet d'offre de monnaie, ou directement d'interventions de change par les réserves de change;- l'organisation de prêts à moyen terme en dollars aux banques de la zone euro.