Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / Quelle croissance à long terme? Natixis. Octobre 2015.

Quelle croissance à long terme? Natixis. Octobre 2015.

Publié le 21/10/2015

Patrick Artus a publié plusieurs 4 pages sur le thème de la croissance et de ses ressorts à long terme :

 


Résumé : Aux Etats-Unis, une croissance durable redémarre en 2010 ; au Royaume-Uni en 2010 également ; en Allemagne en 2013 ; en Espagne en 2014 ; en Suède en 2013. Au contraire, en France et en Italie, la période 2008-2015 est une période d'absence presque complète de croissance. Une croissance quasi-nulle sur une aussi longue période de temps doit avoir des conséquences à long terme, qu'on observe effectivement :
- destruction de capacités de production et sous-investissement, vieillissement du capital;
- destruction de capital humain avec le chômage de longue durée, donc hausse du chômage structurel;
- en conséquence, perte de productivité du travail et de Productivité Globale des Facteurs (avec le vieillissement du capital, la perte de capital humain).
Une longue période sans croissance détruit donc la croissance de long terme future.

 

 


Résumé : Nous nous interrogeons sur l'origine de la croissance mondiale alors que les gains de productivité diminuent et que le vieillissement démographique concerne la plupart des régions. Nous calculons la croissance potentielle :
- aux Etats-Unis ;
- dans l'Union Européenne, y compris pays d'Europe Centrale ;
- au Japon ;
- en Chine ;
- en Inde ;
- en Afrique ;
- en Amérique Latine ;
- dans les pays émergents d'Asie autres que la Chine et l'Inde.
Nous voyons que la croissance potentielle reste forte dans les années 2020 surtout en Afrique et en Inde. Mais cette croissance potentielle va-t-elle se réaliser réellement, avec les problèmes structurels auxquels sont confrontés l'Afrique et l'Inde : insuffisance des infrastructures, problèmes d'éducation, faiblesse de l'industrie, déséquilibres macroéconomiques... ?

 

 

 

 


Résumé : Les "optimistes" en ce qui concerne les perspectives de croissance (nous regardons les situations des Etats-Unis et de la zone euro) pensent que les Nouvelles Technologies peuvent conduire à une accélération sans fin de la croissance. Ceci peut se voir dans divers modèles théoriques de croissance. Le mécanisme de base est la croissance de la productivité globale des facteurs liée à la mise en place des Nouvelles Technologies.
Si ce scénario se réalise, on doit observer :
- une hausse de l'investissement en Nouvelles Technologies conduisant à une hausse du capital (en Nouvelles Technologies) disponible par salarié;
- une hausse de la croissance de la productivité globale des facteurs liée à la hausse du capital par tête;
- une hausse de la rentabilité du capital.
Ces évolutions s'observent bien aux Etats-Unis et pas dans la zone euro. Ce n'est donc qu'aux Etats-Unis que les Nouvelles Technologies vont peut-être conduire à une accélération de la croissance.